PES 2019 : Vos impressions sur le jeu


#568

Pour le coup ça serrait génial qu’ils aient travaillé ce genre de détails, mais perso j’ai jamais remarqué de différences notables d’ambiance alors qu’il y a tellement à faire :

  • Cris/chants dans la langue locale du stade (où on distingue l’accent)
  • Résonance du stade en fonction de son architecture et son taux de remplissage (perso je vois toujours des stades blindés et un son uniforme) et j’ai pas l’impression que les virages et les kop supporters font plus de bruit que la tribune présidentielle…
  • Un public plus vivant qu’un espèce de brouhaha “public sans titre” dont le volume se contente d’augmenter ou de descendre. Malgré tout quand on enchaîne les passes et qu’on mène au score, le public sort quand même des petit “ooooohhlléé” ça par contre c’est sympa.
  • Des speakers, avec le public qui réagit (sifflets ou encouragements) après un but d’un joueur, ou à son entrée/sortie. Imaginez juste deux secondes le délire…

#569

@cocokeefe je t’assure c’est bien audible durant le jeu ces petits détails sonores :grin: , après sur ton analyse tu me vends du rêve . J’ai pas l’impression d’une évolution notable dans ce domaine là sur la série des PES , en tout cas dans le ressenti auditif


#570

Et puis pour élargir le sujet sur le développement global du jeu , comment konami peut se louper grossièrement sur certains aspect du jeu ( desiderata en fonction de chacun ) et te pondre des détails comme un superbe tifo lors du derby Milanais ou bien encore le fameux “champion” repris en cœur par les supporters de Naples lors de l’hymne d’un match de LDC (l’année dernière)


#571

#572

Le problème avec les chants, le son est trop faible, s’ils augmentaient les sons ça peux claquer pas mal.


#573

J’ai relancé PES6 dernièrement et il y a des fumigènes et tout ! Imaginez qu’en master league ça donne lieu à des huit clos :joy:

Ils pourraient faire varier les taux de remplissage en fonction de si c’est un derby, un rencontre décisive dans le championnat etc. avec une petite indication sur l’affluence du match dans la cinématique de lancement ! Il faut qu’ils ajoutent de l’ambiance ça c’est sûr.


#574

Bonne idée. Il me semble que c’est le cas.

Quelques fois les tribunes sont dégarnies mais le problème c’est que le bruit de la foule n’est pas adapté. Le bruit ne varie pas d’une affluence à une autre.


#575

Pensez vous que les menus de PES2019 sont un tue l’amour - quelque chose qui empêche en grande partie le succès que pourrait avoir KONAMI avec son jeu ? L’occasion de relire le très bon article de @ChocoBonPlan à ce sujet !

  • Les menus plombent le jeu
  • C’est pas si important…

0 votant


(Le Tortionnaire de Communauté) #576

Je ne pense pas que ce détail pourrisse le jeu, en tout cas, pas l’intégralité.

Mais il est forcement préférable d’avoir des menus un minimum convenables, ce qui est loin d’être le cas actuellement.

Tout produit mis en vente se doit d’avoir un habillage aguicheur afin d’attirer l’œil du consommateur. Celui ci juge malheureusement trop souvent via la couverture, à l’aide du premier regard.

Quand tu vois le travail que fournit la concurrence, il y a de quoi se poser des questions.

Et puis… des menus c’est pas le plus compliqué à fignoler.

Je ne vote pas car pour moi il mériterait un juste milieu, les menus plombent pas complètement le jeu, mais reste un tantinet important.

Ils savent ce qu’il reste à faire…


(...is Goal_007 on PSN) #577

Qu’ils commencent d’abord par améliorer le “online”, les menus c’est secondaire à mes yeux.


#578

Qu’est-ce-qu’ils doivent améliorer en particulier sur le online ? Tu veux dire les serveurs ?


(...is Goal_007 on PSN) #579

Les filtres !!! Il faut un coup du destin pour pouvoir disputer un match entre 2 petites équipes en mode classé, la chance de gagner au Lotto est peut être même plus grande ! Se taper des Juventus, Barcelone, PSG a tout bout de champ c’est gavant.
J’ai arrêté le réseau à cause de ça.

Je pourrais aussi parler de la recherche d’adversaire qui prend trop souvent une plombe, les curseurs assez indigestes en 3vs3, les menus fouillis et lourds, les modes de jeu limités, mais ça c’est superficiel par rapport aux filtres.

Pourtant offline c’est le meilleur jeu auquel j’ai joué depuis longtemps


(LuchoGonze du cul) #580

J’ai voté d’un point de vue de novice, puisque c’est clairement ce que Konami doit prendre en compte s’ils veulent attirer de nouveaux joueurs. Et dans le cas des menus, c’est très clairement un tue-l’amour assez direct. C’est pas le petit bug qui te dégoûte un peu du jeu mais que tu mets trois semaines à découvrir. Non, là on parle du premier truc que tu as sous les yeux au moment où tu lances le jeu ! Pour une mise en route, autant dire que les novices doivent pas être émerveillés… Et je l’étais clairement pas en achetant le jeu.

Bon, il s’avère qu’avec le temps, on s’y fait, on connaît les chemins prioritaires et puis basta. Mais dans un autre ordre d’idée, j’ai jamais pu me mettre à MyClub parce que les menus sont bordélique et rendent le concept imbitable. a Master League elle-même est pourrie dans les grandes largeurs par ces menus finis à la pisse et ces temps de chargement à rallonge.


(teusch) #581

Je vois que je ne suis pas le seul à ne rien comprendre à MyClub à cause des menus.

Je rejoins @Mad_13oR, par contre, ça fait tellement longtemps qu’on se tape ces menus indignes d’un jeu de sport en 2019 que ça va devenir très chiant si ils ne commencent pas à modifier tout ça. Ils ont à peine deux ans pour nous pondre un jeu qui va défoncer FIFA avec la génération de consoles qui va arriver.

C’est comme le bug des curseurs. Il n’existait pas avant la première mise à jour du jeu, c’est un truc de dingue. Konami est en train de se saborder à long terme avec ce genre de choses. Vous me direz, c’est déjà le cas avec le renvoi de Kojima il y’a trois ou quatre ans.


#582

Finalement les avis sont assez nuancés, car même si les menus sont d’une importance capitale lors de la “première impression” (Ils font déjà fuir énormément de joueurs potentiels à cause de ça…) Les joueurs, une fois habitués se disent que finalement il y a bien plus de priorités comme les serveurs, les modes de jeu et les bugs.


image


#583

Perso ce n’est pas les menus qui vont me faire acheté tel ou tel jeu, heureusement d’ailleurs. Et si c’est à cause de ça que le jeu n’a pas de succès, c’est juste grave déprimant.


#584


Robocup | Atta Kenare/ AFP

Nouveau week-end, nouveau débat : Qu’est-ce-qui vous frustre le plus en jouant contre le CPU dans PES2019 ? Pourquoi vous ne jouez jamais ou plus contre l’ia ? Laquelle de ses propositions suivantes vous parle le plus ?

  • Un jeu offensif stéréotypé. Les joueurs contrôlés par l’ia n’ont aucune forme de libre arbitre dans la prise de décision. L’ia propose le même style peu importe l’équipe. Elle ne fait que s’adapter à nous. Elle n’anticipe pas, ne provoque pas et reste dans le même pattern.

  • L’ia ne réagit pas comme une défense humaine. En fonction du niveau de difficulté : Soit elle anticipe à 360 degrés (impossible à dribbler) - Soit elle nous laisse avancer jusqu’à certaines zones, avec des zones mortes où elle bug ne sachant plus quoi faire.

  • L’ia a corrompu le code de l’arbitrage. Ses interventions étant considérés par le code du jeu comme parfaites ou alors comme faisant partie du niveau de difficulté choisi. Ce qui a du sens d’un point de vue du jeu vidéo, mais pas dans une simulation de football.

  • Votre propre réponse en commentaire !

@PES-group


Shooto
(Le Tortionnaire de Communauté) #585

Je vais être le plus (cir)concis possible.

J’ai lancé Pro Evolution Soccer 5 sur PC aujourd’hui, et qu’on commence pas à me dire que ma réponse a un lien direct avec de la nostalgie ou autres excuses des temps anciens.

Le jeu est vilain à croquer et brule les yeux, même en haute résolution combinée à quelques touches graphiques.

Et pourtant !

L’IA de ce jeu prend et retourne, le tout avec vitesse et dextérité, toutes ! Je dis bien toutes ! Toutes les IA des dernières simulations footballistiques !

C’est une honte.

Disons que le jeu en ligne rapporte plus d’argent, point barre.


#586

J’suis d’accord avec Serge.
Sachant que l’IA du 2017 était pas si cata de mémoire et que peaufinée elle fessait celle du 2018.


(LuchoGonze du cul) #587

Pour le peu que j’ai joué contre l’IA, j’ai bizarrement trouvé celle des niveaux les plus bas complètement insupportable à jouer, avec quasiment à chaque fois une passe laser vers l’attaquant ou le fameux combo débordement-centre à ras de terre indéfendable.