Le Cinéma des Détendus 🎬

cinéma

(Kobe) #203

J’aurai bien aimé voir ce que ça aurait donné ta réponse si j’avais été une seule seconde sérieux dans mon post :grin:

Plus sérieusement, est-ce que ça aurait fait de moi un sombre conard (plus sombre que je ne le suis déjà)qui n’a pas le droit de pas avoir aimé ce film ? :sweat:

J’ai trollé volontairement car je voulais voir si ma critique vomitive, limite condescendante allait avoir du succès. C’est un peu à la mode maintenant de démonter tout ce qui bouge sur ces tons sarcastiques/condescendants et j’avoue que ça me dérange un peu.

Là où avant c’était plutôt novateur et on sortait d’un ton formel pour expliquer son point de vue, c’est tellement répandu aujourd’hui et ça transpire tellement la leçon faite au “con qui aime” que ça en devient lassant.

L’article posté par Panp en est un exemple parfait. Super bien écrit, marrant, mais qu’est ce que j’ai l’impression d’être un handicapé/beauf/inculte/con d’avoir aimé Dunkerque :fearful:

C’est un constat général que je fais, mais je te cache pas que si j’y ajoute

Ca aide pas à considérer la chose autrement

J’ai osé et j’ose toujours croire qu’il y’avait pas de condescendance ou de méchanceté dans ton propos, mais juste de la vanne, d’où ma réponse elle aussi pleine de second degré, mais sincère :kissing_heart:

SURTOUT, ma critique n’est pas une réponse à la tienne (je l’ai pas lu :flushed: ). Donc je suis désolé si tu l’a pris telle quelle :wink:


(Je suis #Shojin) #204

Moana (VO)

J’avais raté sa sortie cinéma et je rattrape le retard avec la chance de pouvoir le voir sur Netflix US… Et que dire.
Techniquement à la pointe, un classique Disney réalisé sans partenaire, une fable écologique magnifique.
La B.O. est top, ça fait bien longtemps que je m’étais pas trémoussé sur une chanson Disney. Ils ont réussi. Surtout avec celle-ci :

Avec le petit accent de Jemaine Clement (néo-zélandais). Acteur qui a joué dans What we do in the shadows; qui est un film sur les vampires assez hilarant, je vous le recommande.

Moana (l’héroine) est bien écrite. Pas chiante pour un sous, assez indépendante et avec des réactions très naturelles. Pas de romance à la con dans celui-là, la femme s’émancipe.
Maui est juste génial avec la voix de Dwayne Johnson. Un mec assez imbu de lui-même qui aime être aimé. C’est Dwayne quoi, le mec qui fait des “motivational videos” sur son Instagram avec beaucoup d’humour.

Scénario simple mais juste parfaitement narré avec un univers riche et des personnages haut en couleur.
Mentions spéciales à ces petits moments inspirés (j’imagine) de ce qui s’est déjà fait dans les autres Disney et qui m’a réchauffé le coeur. Comme cette superbe scène avec la raie manta qui m’a obligatoirement fait pensé à Mufasa et le Roi Lion (la scène dans les nuages). Globalement le film arrive très bien à parler d’écologie, d’universalité, de mort.

Le film fait son entrée dans mon top 3 Disney, sans avoir à rougir.


(Élitiste PC Master Race) #205

Cinéma hier soir, initialement je voulais aller voir le Spiderman, mais ma copine était aussi convaincue que moi au vue des retours qu’on a eu sur le film…

Du coup ; Valérian et la Cité des milles planètes

Pour speecher le truc, la terre a établit avec succès le contact avec des milliers d’espèces extra terrestre, et tout ce beau monde cohabite sur Alpha, une station spatial immense qui abrite ces milliers de d’espèces (genre de centre commercial intergalactique)

On suis deux personnages “humain” Valérian et sa copine bla bla bla bla.

C’est un Luc besson, je suis assez fan de ce mec (quand on voit sa filmographie …) du coup j’y suis allez de bon coeur.
Fin de séance je dois avouer que j’ai été bien bluffé par le film, malgré une putain de place au premier rang. Je dis bluffé sur l’aspect visuel qui sont totalement ouf.

En revanche j’ai trouvé l’histoire juste pré-textuelle, je dit bien “Valérien et sa copine” parce que j’ai pas été capable de retenir sont nom, malgré quelques punchline bien envoyé j’ai trouvé son personnage en retrait constant et un manque de personnalité que j’ai du mal à définir …

A coté de sa, il s’agit d’une adaptation d’une BD, d’un tome 6 pour être précis, je ne sais pas si ça joue dans la relation des personnages, mais on a clairement l’impression de voir un milieu, le début est floue, la suite aussi.
D’autre part, on sens que l’univers dans lequel ils se trouvent est immense, très riche mais qu’il a été condensé dans le film, d’une façon pour montrer le plus possible mais qui me laisse un petit vide de curiosité :stuck_out_tongue:

Dans l’ensemble j’ai bien aimé, surtout l’univers que je qualifierai de “merveilleux” plus que de SF, l’histoire… meuh. Ca reste mes goûts personnels, mais les tirades amoureuses toussa, spa mon turc :confused:


(Je suis #Shojin) #206

La BD Valérian qui a inspiré Georges Lucas pour faire son Star Wars. D’où certaines similarités.

J’ai pas lu en détail ton message, on va le voir ce soir.

Tu l’as vu en VF ? Apparemment le doublage de l’héroïne est pas top.


(Élitiste PC Master Race) #207

VF oui, et effectivement le doublage était ‘étrange’


(Je suis #Shojin) #208

Valérian et la Cité des Milles Planètes (VO)

Vu en VO donc je saurais pas dire pour la VF de Laureline, aka Cara Delevingne. Par contre son jeu… j’y reviendrai plus tard.

Valérian donc, Vernam a posé les bases du scénario : un space-opera avec une enquête et un univers riche. J’ai pas lu la BD, je sais juste qu’elle a inspiré Lucas pour faire ses Star Wars et Besson lui-même pour son 5ème élément. A ce moment-là on commence à se dire que la matériau d’origine doit être sacrément cool.
Depuis des mois on se tape une sacré communication, bande-annonces au cinéma, etc, mais surtout informelles avec pas mal d’interviews de Luc Besson. J’aime pas particulièrement le monsieur, j’aime pas trop ce qu’il fait depuis le nouveau millénaire, mais j’avais une certaine attente envers Valérian. Tout ça pour dire que si je fais une intro de la sorte c’est évidemment parce que le film m’a énormément déçu.

Hier soir j’ai fait une petite liste des choses qui m’ont chagriné, je vais essayé de les développer maintenant.

:no_entry_sign: Des spoilers se trouvent dessous cette ligne. :no_entry_sign:


La relation entre les deux personnages est bancale. L’un court après l’autre tout le long du film sans qu’on sache réellement ce qui les lie. Les blagues qu’ils se font tombent sans arrêt à l’eau.
Sur les personnages eux-même, Valérian est bien trop lisse (sa voix sans doute). Je l’ai bien aimé dans Chronicle ou A cure for life, mais il a pas la carrure pour porter une intrigue d’action sur ses épaules. Et c’est sûrement pour cette raison que Cara Delevingne le fait, bizarrement. Mis à part son rôle potiche, prétexte à lui faire porter des costumes taille unique tout le long du film, elle est la plus présente à l’écran. C’est elle qui tient le rôle de responsable, mature, tout ça. Sauf que c’est Cara Delevingne et à part faire du hoola-hoop avec ses sourcils on peine à comprendre les émotions. Personnellement je l’ai trouvé passable. Je lui tire mon chapeau pour l’ensemble du film, la prestation est pas minable non plus. Mais ma copine a vraiment détesté (les filles sont jalouses entre elles :_kidmad:).

L’univers est riche en espèces, en flore. Sauf que la majeure partie du temps, studio oblige, on est sur du plan serré voire très serré. Quel dommage. L’introduction du film est l’exception à la règle, c’est très joli. Par contre par la suite ça se gâte.
J’ai bien aimé la scène du marché, c’était ingénieux. Par contre ils auraient pu jouer sur le décalage entre le marché bondé et le désert, avec des plans larges, comiques. Rien de tout ça n’a été fait. Du coup la scène d’action est brouillonne, plans serrés et tout le toutim. Et tout le long du film c’est comme ça, j’ai pas arrêté de me dire : “ah mais là ils auraient pu nous montrer ça”, “ah putin, s’ils avaient fait comme ça la blague aurait marché”, etc, etc.

Au début du film on nous présente Alpha, sorte d’arche de Noé interstellaire. On y voit les différentes espèces qui y vivent en précisant qu’elles se trouvent tout à l’ouest, tout au nord, etc.
15 minutes plus tard Valérian est en pleine course poursuite. Il doit tirer un tout droit pour choper les méchants. Et là… il passe à travers tous les domes en moins d’une minute. Tiré par les cheveux juste pour montrer des effets spéciaux…

La présence de Rihanna était pas si mal. On respire 5mn, c’est plutôt joli à voir. Par contre la scène de danse ne dégage aucune émotion particulière. Plan fixe typé “Nouvelle Star”, et effets spéciaux à gogo. A ce moment là on pense forcément au 5ème élément et à la scène de la Diva. Dans le doute je me suis mis à espérer plutôt une scène à la Mulholand Drive.
Une scène qui aurait pu faire raccord avec le scénario, comme Besson l’avait fait avec le 5ème élément. Bref. Dommage encore une fois.
Par le suite sa mort ne dégage pas grand chose. On connait le sidekick depuis 10minutes, on sait quedalle, et pouf.

Les blagues ne fonctionnent pas, à quelques exceptions près. Les dialogues sont pas très bons; on essaie sans arrêt d’avoir le bon mot, c’est gênant.
Mention spéciale au Commander à la fin du film : “je suis un soldat, je préfère mourir qu’être humilié”. Moké. En plus des dialogues, c’est les scènes entières qui sont gênantes. A plusieurs reprises les acteurs expliquent l’intrigue. Sur la fin du film il y a la scène des révélations avec plusieurs flashbacks. On nous tape sans arrêt sur le crâne en disant “lui il a fait ça”, “le méchant en fait c’était lui, ah tiens regarde maintenant le flashback il est entier on voit son visage”. C’est éculé, c’est pas sérieux, et c’est gênant pour le spectateur de plus de 12 ans.
Plus globalement, l’enquête ne fonctionne pas. En terme d’intensité, de réflexion, etc.

Edit: je rajoute une scène qui aurait pu avoir un impact sur le scénario. Quand Laureline s’enfile une méduse sur la tête. On nous explique que si elle reste avec plus d’1 minute elle risque de perdre des bouts de mémoire. Résultat : Laureline reste avec 1mn10 et… scène suivante. Aucun lien. Rien. LE truc qui aurait pu jouer un rôle plus tard, faire évoluer le scénario avec une péripétie externe. Sauf que non. La narration est molle et le restera.

Pour finir je parlerai de la musique. Alexandre Desplat n’est pas un inconnu mais cette production est assez inoubliable. C’est trop cuivré et ça manque de percussions, de grosses caisses.
La musique est permanente, vraiment. Sur la fin il y a une scène avec une musique très rythmique, très intense. Sauf que le dialogue il est pas foufou, la tension entre l’image et la musique y est pas. Ca m’a complétement sorti ce truc.

En conclusion : beau mais creux. Mais même dans la catégorie des divertissements non cérébraux il est pas très haut dans ma liste. La réalisation manque d’inspiration, de plans réfléchis. Les scènes d’action baignent dans des CGI pas forcément bien faites; ça va très mal vieillir. Et les deux acteurs seront sûrement un repoussoir pour pas mal de gens.

Courez le voir ! :thumbsup:


(Je suis #Shojin) #209

Visiblement le premier a marché. :smirk:
A la lecture de la nouvelle on a eu deux décès coup sur coup avec Moreau et Shepard.


(louiskanak) #210

J ai pas vu le premier, c est si catastrophique que ca? Apres tout le monde tape sur Kev adams, tout le temps, comme Hanouna, c est normal. Mais Kev Adams je l ai toujours trouve bon dans SODA et quelques sketchs, c est pas non plus une atrocite a ecouter. Bon a en rire, c est autre chose.

Sinon je n ai toujours pas vu Dunkirk, ma femme ne veut pas le voir donc je vais y aller seul. Et souvent quand je vais seul au cinema, je me prends des claques comme Apocalypse Now Redux, Drive ou encore Gravity. Vivement le Nord Pas De Calais.


(Je suis #Shojin) #211

Pas vu non plus, et pas forcément envie de le voir. Certains Gaumont Pathé rediffusent Aladdin de Disney en version remasterisée; et d’ici quelques années peut-être qu’on aura aussi une version live made in Disney. Ce sera autrement plus créatif à mon avis.

Mais pour la peine, si par chance le film est sur Netflix ou OCS, je le regarderai.
C’est juste qu’en ce moment on vire à la facilité et les réalisateurs français s’essayent au modèle hollywoodien. Forcément ils peuvent pas reprendre des licences type Marvel ou DC. A la place on doit se farcir tous les contes et BDs franco-belges (Valerian, Les nouvelles aventures d’Aladin, Les nouvelles aventures de Cendrillon, Nicky Larson, Albator, Le petit Spirou) et encore plein d’autres à venir j’imagine. C’est toujours mieux que les comédies françaises sur les préjugés racistes qu’on se farcit depuis 10 ans mais ça va vite devenir saoulant.

Kev Adams ça reste ça pour moi : https://www.youtube.com/watch?v=P1BDps1PnmM

Je vous parle pas non plus de la nouvelle vague de films de comédie française à base de pipi-caca ou “je suis une fille avec une bite”.

Original : https://www.youtube.com/watch?v=dBrNYeOdTEo
Parodie : https://www.youtube.com/watch?v=x7Slg1H_dHU

Le freaky friday du pauvre.

Le dernier film de comédie qui m’a bien fait marrer c’est La Folle Histoire de Max et Léon. Je vais peut-être me faire taper, mais j’ai aimé ce film comme j’ai aimé La cité de la peur ou Les trois frères; voire certains projets de la troupe des Robins des bois. Typiquement, un groupe d’humoriste qui prend en main un film à leur sauce.
On sent l’humour bien connu des mecs et ils arrivent à ce que ça ne se transforme pas en une série de sketches. Ca tient à rien, la première partie est limite de ce côté là, mais après c’est une histoire bien construite.

Aujourd’hui à part voir des mecs propulsés par la TV et des pastilles cul-cul, on manque cruellement de groupes d’humoristes. De personnes médiatisées et corrosives. Parce que l’humour est aussi un contre-pouvoir…


#212

Tu m’as niqué ma journée avec ton annonce de nicky larson français.


#213

Vu sur Twitter, l’accueil qu’avait réservé Philippe Manoeuvre à Bladerunner !


(Élitiste PC Master Race) #214

Kaamelott ? :cry:

Vivement les films…


(Jesus Shuttlesworth) #215

Je viens de découvrir la B.A. du prochain Spielberg, Ready Player One, un film sur le thème de la réalité virtuelle :grinning:

Hâte de voir ce que ça donnera mais ça donne bien envie !!!


(...is Goal_007 on PSN) #216

Ça y est, je me suis propulsé virtuellement dans le Noooord en allant voir Dunkerque avec un pote, fans de films et documentaires de guerre, on piaffait d’impatience d’aller poser nos gros cul dans les fauteuils souillés du cinéma afin de voir ce “blockbuster”.
Et que dire à part que nous fûmes déception…
A vrai dire on est rentré dans le cinéma mais pas dans le film, ni l’un dans l’autre après.

Ce film fut comme un escargot à la coquille écrasée, lent et plat, peu d’explications et dialogues, j’ai plutôt l’impression d’avoir subit ce film que m’y être plongé, jamais trouvé le fil conducteur, même si visuellement c’état sympa j’ai trouvé la plupart des scènes assez vides, je cherche toujours une plage et ville à moitié détruite, des débris, de la fumée, des véhicules en feu, des cadavres,… ainsi que les allemands. Décors minimalistes!
Difficile de s’accrocher aux personnages, on sautait trop vite d’une histoire à l’autre (bateau de plaisance, armée sur la plage, pilotes d’avion, le français et son petit copain) Je suis pas fan non plus des “flashback” où on revient sur une scène précédente.

A vrai dire je me suis ennuyé, au final j’aurais passé un meilleur moment à regarder un reportage de Dunkerque sur Arte…


(Je suis #Shojin) #217

Timecrimes (2007)
Une histoire de voyage dans le temps et de crime (hu hu).
C’est un film espagnol à petit budget mais avec de bonnes idées. Un homme se trouve malgré lui dans une boucle temporelle. De la bonne tension tout le long. La timeline est cohérente, tout est cohérent et c’est vraiment très bon à suivre. Ca m’a fait pensé à Primer un peu, pour le côté petit budget mais bien foutu.

Hurt Locker (2008)
Second film de Kathryn Bigelow que je regarde, après Strange Days que j’avais trouvé assez amateur sur la forme et confus sur le fond. Ces dernières années elle s’est pas mal concentré sur des thématiques de guerre et de psycologie associée. Ce Hurt Locker (ou Démineurs en français) raconte l’histoire d’une équipe de trois personnes dédiée au déminage en Iraq. L’un d’entre eux, joué par Jeremy Renner, est un peu fou-fou dans sa tête et prend des risques inconsidérés. Ca amène à plusieurs situations et réflexions. C’est pas mal à suivre, mais j’ai pas ressenti la psychologie des personnages; sauf à la fin du film. C’est dommage, du coup ça donne des scènes de déminages entrecoupées de scènes chiantes.

Passengers (2016)
Le gros blockbuster de fin d’année 2016 dont la bande-annonce m’avait pas trop accroché. Un budget de 110 000$ dont 20M rien que pour les beaux yeux de Jennifer Laurence. Et… bah elle est pas loin de les mériter (ça fait beaucoup quand même).
C’est un film en trois temps, sans vouloir trop en dire. La première partie avec Chris Pratt est bien foutue. Le mec qui se réveille avant tout le monde, le temps qui passe, la monotonie, la folie qui s’installe. La seconde partie avec Jennifer Laurence est bien amenée, avec les relations parfois conflictuelles.
Mention spéciale à cette scène (c’est du gros spoiler qui tâche hein :warning: ) : https://www.youtube.com/watch?v=H_1cTotk88I qui montre ma scène préférée du film. C’est pas flagrant si on dispose pas de bonnes enceintes (ou réglées pour augmenter les basses), mais c’est vachement bien foutu. Et à ce moment du film c’est juste parfait. Contrairement à Hurt Locker par exemple, on rentre bien dans la tête des personnages et les enjeux nous sont familiers.
La dernière partie est plus spectaculaire mais ça n’entâche pas le reste.
Bon film pour ma part avec un très bon jeu d’acteurs pour ce huis-clos dans l’espace.


Et ce soir on s’est maté Le monde de Dory (2016).
C’est mimi comme tout et on se marre bien en plus des yeux qui brillent de nostalgie avec Nemo et sa poisse légendaire.


(Élitiste PC Master Race) #218

Je vais te prendre à contre-pied sur Hurtlocker, qui est un de mes film de guerre préféré ;

Aussi brève et intense soit les scènes de déminage, j’aime la psychologie et le rythme que ça instaure dans le film, je trouve que les ambiances et les situations se collent parfaitement au conflit, les scènes de bases et hors combat casent le rythme et je trouve que ça permet de voir l’impact psychologique que les personnages prennent une fois rentré du terrain (cette espèce de coquille vide qu’il reste) mais aussi de retour au pays avec un bon PTSD des familles.

Les scènes de combats qui semblent vide sont bien plus proche d’un véritable engagement que bon nombre de film, ce sentiment d’imminence me met à chaque fois dans un état presque de stress juste en regardant

Pour passengers c’est vraiment impeccable, j’ai beaucoup apprécié le dénouement que je qualifie de “probable” (sauf la partie hodor)
Je kiff ce genre de production, les environnements sont totalement ouf j’adore ce coté propre futuristique


(Je suis #Shojin) #219

En fait j’ai du mal à m’approprier le personnage quand il défie “la logique”. Il se serait fait recadrer depuis longtemps par un supérieur dans la vraie vie. Et ce qui m’a le plus déçu c’est la dernière partie où il envoit carrément toute son équipe au casse-pipe; et malgré les grimaces des uns et des autres, ils y vont quand même. Hors opération, etc.
Et j’oublie la scène en solo dans Bagdad un peu tirée par les cheveux.

Mais à part ça j’ai bien aimé suivre le film. Et la dernière scène avec sa fille est forte.


#220

Je confirme pour Timecrimes que j’ai adoré et que tous les amateurs de paradoxes temporels doivent regarder. Le petit budget donne un petit côté fauché et charmant au film. Dans le genre plus abouti, au niveau de la mise en scène au moins, Triangle est inégalé.

Sinon Nacho Vigalondo, auteur de Timecrimes donc, qui s’était aussi fait remarquer avec l’amusant court-métrage 7:35 de la Mañana (qu’on trouve facilement sur internet), sort actuellement (straight to VOD) le curieux Colossal qui me fait bien envie :


(Je suis #Shojin) #221

Triangle il est bon. En plus récent tu as Predestination qui est pas mal du tout. Il est arrivé en Direct to DVD en France mais il vaut le coup. Ca vaudrait peut-être le coup de faire un topic spécial voyage dans le temps.

Pour Colossal il est sur mon HDD depuis 1 semaine, je ferai un retour.


#222

Allez zou, une soirée colossal pour moi.
Me, myself et ma corbeille de linge à repasser.