FIFA 18 : Votre carrière, votre histoire !


(teusch) #221

Thepot? Sérieusement ? :joy:


(Alexis12) #222

tu connais?


(Alexis12) #223

Chapitre II

Alexis Thepot.

Je rentrais peu chez moi. Il faut dire que j´en éprouvais pas le besoin. J´avais tout ce qui me fallait a Londres : le foot.

En faisant mon sac pour les vacances je suis retombe sur la lettre que mon père m´avait donnée.

« Alexandre »

Je suis désolé de ne pas avoir trouvé une autre façon de te dire ce que j´avais à te dire, mais il y a des choses que tu dois savoir.
Je ne t´ai jamais parlé de notre famille car j´ai voulu te protéger de toute cette histoire.

Tu portes un nom célèbre et pour cause puisque c´est ton grand-oncle

Il est né à Brest en 1906. Notre famille est bretonne et était tous marins.

Il obtient le concours des douanes à 19 ans. Apres son service militaire, il travailla comme douanier à Brest. Il commence sa carrière de footballeur

Au terme d´un match mémorable contre le PSG de l´époque il gagne sa place dans l´équipe de France militaire.
De 1927 à 1935, il occupe le poste de gardien de but titulaire en équipe de France. Il s’entraîne deux fois par semaine.

Ayant été muté a paris, il rejoint le Football Étoile Club de Levallois, avant de signer au Red Star. Le premier club français de l´époque.

En 1930, en congés de deux mois sans solde, ton Grand-Oncle s’embarque avec l’équipe de France de football sur le navire italien Conte-Verde pour une traversée de près de 15 jours jusqu’en Uruguay.

En effet, le pays vainqueur des tournois olympiques de football de 1924 et 1928 organise la première coupe du monde de football initiée par le Français Jules Rimet, également à bord.

Il est le gardien de l’équipe de France lors de la Coupe du monde 1930 en Uruguay. L’équipe de France dispute son premier match contre le Mexique et l’emporte 4-1. Au cours de cette rencontre, il est quasiment mis KO par un choc avec un attaquant mexicain et contraint de quitter le terrain.

S’il a pu s’illustrer lors des matchs suivant, malheureusement, l’équipe de France doit s’incliner à deux reprises, d’abord face aux redoutés Argentins (1-0) puis contre le Chili sur le même score, ce qui met fin à l’aventure tricolore en Amérique du Sud.

Cela n’empêcha pas mon oncle d’être reconnu pour son talent exceptionnel. Il est désigné alors meilleur gardien du tournoi et est le seul européen à figurer dans l’équipe idéale à l’issue de la compétition.

Il fut également sélectionné pour la Coupe du monde 1934 en Italie mais, le tournoi se déroulant par élimination directe, les Français ne passent pas le premier tour, battus 3-2 par la sélection autrichienne.

Il connaît encore la défaite pour ce qui est son dernier match (3-1) face à l’Allemagne en 1935 mais il gardera longtemps un très bon souvenir de cette victoire 5 buts à 2 contre l’Angleterre, le 14 mai 1931 à Colombes.

Il poursuivit sa carrière de douanier à Dunkerque où il joua pour le club local (saison 1935-1936) puis obtient sa mutation pour Saint-Malo en 1937. Il joue alors pour le club de la ville voisine, Saint-Servan (l’US Servannaise) où il tient à la fois les rôles de gardien, capitaine et entraîneur.

Si la carrière de footballeur touche à sa fin, il passa encore douze années à Saint-Malo avant d’être promu inspecteur des douanes en 1944 et d’exercer de nouvelles fonctions à Paris, au sein de la Direction générale des douanes jusqu’en 1964.

Il retrouve alors l’équipe de France de football en rejoignant le comité de sélection (pas de sélectionneur unique à l’époque) de 1954 à 1960.

Il connu ainsi une nouvelle aventure avec l’équipe de France de football qui dispute la coupe du monde en 1958, en Suède, et termine troisième d’une compétition où s’illustrent Raymond Kopa, Roger Piantoni ou Just Fontaine. Il démissionne à la suite de la défaite 6-2 contre la Suisse à Bâle.

Il prendra sa retraite en février 1968 comme inspecteur principal des douanes depuis 1964. Il décède en 1989 à Quiberon (Morbihan) où il s’est retiré seul et sans enfant.

Mais ce que l’on connait moins de ton Oncle c’est son passé au sein de la résistance à St Malo. Il a servi sous le General de Gaulle et organisait le transit journalier de résistants de France en Angleterre.

Il était fiché par les Allemands et toute sa famille de Brest, dont mon père, a été déporté en raison de suspicion. Sa famille ne lui a jamais pardonné.

Il a continue de jouer sur les deux fronts jusqu’à la fin de la guerre ce qui l´a totalement écarté de sa famille restante.

Nous avons été caché avec ma sœur en Angleterre, ce qui a permis de passer le reste de la guerre tranquille. Je n´ai jamais vu mon Oncle. C´est lui qui avait organisé notre transfert.

C´est en travaillant au consulat que je suis retombe sur le dossier d’Alexis.
C´est la que j´ai compris

Lorsque tu es né j´ai voulu t´appeler Alexandre « Alexis » en mémoire de ton Grand –Oncle.
De plus maintenant que tu veux être gardien, tout ceci prend son importance.


Tu seras un grand gardien


(Alexis12) #224

je prends un risque avec cette partie de mon histoire.
Je préfère devancer “Teusch” et “GameOvaire”

apres Papet, voici Tonton, promis la prochaine histoire ce sera TATA
:heart_eyes:

j’ aime bien vos commentaires car ils me permettent de progresser

salut


(teusch) #225

Du tout. C’est juste que les brittons vont se foutre de ta tronche. Thepot à l’anglaise ça se dit “Ze pote” ce qui est un terme pour designer de l’herbe.


#226

Sympa la famille qui n’aime pas la résistance, doit y avoir un lien de parenté avec un certain @Goku82 :stuck_out_tongue:


(teusch) #227

D’ailleurs, je reviens sur une de tes phrases.

A aucun moment tu prends un risque. Tu nous parles d’un gardien que peu de gens connaissent, et peut-être personne ici… Un joueur qui a joué à un poste que tu apprécie particulièrement et une personne issue de l’endroit d’où tu es originaire. Pour toi, ça fait déjà deux raisons de t’y intéresser. Si en plus de ça il a emmerdé les allemands sous l’occupation et il a battu les anglais…:cogne:

Ici on doit tous aimer le foot, certains aiment uniquement certains aspects, d’autres sa globalité. Moi, par exemple, j’adore tout ce qui est en rapport avec le social et le sociétal dans ce sport, pas pour rien que j’adore des clubs comme Sankt Pauli à Hambourg ou le Bohemian FC à Dublin. A titre d’exemple, j’aimerai entrainer dans un futur plus ou moins proche et l’aspect tactique et théorique m’a toujours intéressé. A l’inverse, la comparaison entre Guardiola-Mourinho, ou Maradona-Pelé en leur temps, je m’en tape alors que ces données rentrent dans une des faces que j’adore. Et ça, je pourrais en parler pendant des heures. J’arrive même à intéresser des gens qui s’en cognent complétement.

Du moment où tu es passionné, tu n’auras aucun problème à ce que les gens s’intéressent à ce que tu racontes.


#228

Le petit col, le pull.
J’imagine un Vidal jouant habillé comme ça :slight_smile:
Ou un Nainggolan.


(Alexis12) #229

Teusch… je t´aime :heart_eyes:

tu as vraiment tout compris merci


(Alexis12) #230

j´avais juste un peu peur que ma nouvelle histoire soit un peu ringarde, mais je me rends compte qu´il y a des gens tres sensés et tres interessant. J´ai enormément plaisir a etre sur ce blog.
Merci de tous vos encouragements


(Alexis12) #231

Chapitre III

De retour à l’ academy, il y avait Arsenal avait organiser un tournoi international. J’ai appris plus tard que chaque club de l’Elite organisaient ces évènements à tour de rôle pour promouvoir la jeunesse d’ un côté mais surtout se débarrasser de “talents” à bon prix.
Il y avait des fortes pointures MANU, Chelsea, Tottenham, Man city, mais aussi le PSG, Monaco, Real, Barca, la Juve enfin le gratin
Lyon

Arsenal - PSG 4 – 0
Arsenal - Juventus 1 – 0
Arsenal - RB Leipzig 5 – 0

Barcelona 2 - Juventus 3
Arsenal 3 - Bayern 0
Manchester C. 2 - Chelsea 2
AC Milan 1 - 3

Real 4 -Juventus 1
Arsenal 0 - Chelsea 0 (2-3) t.a.b

Real 3 - Chelsea 2

C’était mon premier tournoi. Nous étions 2 gardiens dans l’ équipe. Par chance, le deuxième était tout aussi bon que moi. Ça me motivait pour le surpasser dans les entrainements. J’ai appris que le mental était une force incroyable dans le sport.
Ce qui est bien dans mon poste, c’est que tu peux voir beaucoup de chose. J’aimais bien dresser le portrait de chaque Joueurs.
Bon, je vous passe le gardien adverse, mais je regardais si les défenseurs montaient sur les corners car c’était en général eux qui marquaient de la tête.
J’analysais la vitesse des ailiers et latéraux car ce sont eux qui apportaient le danger. J’avais pas mal de temps à tuer alors j’analysais, Cela m’a permis avec le temps de me doter d’ une base de données pour éviter les surprises
A l’époque, on avait une bonne équipe.
Devant on avait la paire Reiss Nelson et Edward Nketiah qui étaient rapide et qui marquait beaucoup de buts

Ainsley Maitland-Niles, lui était au milieu il récupérait beaucoup de ballons et portait le danger devant

Derrière ca péchait un peu et c’est moi qui dirigeais ma défense. Il le fallait car mes deux centraux était un peu lent, teigneux comme sont les Irlandais, mais lent.

J’étais pas mal dans mon rôle et tout le monde le savait.

Nous avons passé le premier tour haut la main en surclassant nos adversaires. Je n’avais pas pris de but. Je voulais mieux, je voulais gagner.
On a gagné en ¼ contre la Juventus. Ca été facile.
Coome je dis , je voulais gagner, je détestais perdre. Malheureusement, je ne suis pas seul à le vouloir, les autres aussi.

On perd aux penalties malgré deux arrêts contre Chelsea

Je suis rouge de rage.

Je suis quand même élu meilleur gardien du Tournoi.

Je voulais tout casser mais c’était intérieur. Lorsque j’étais frustré, j’allais pousser mes limites avec des entrainements supplémentaires pour me châtier moi-même.

Dans un sens c’était très bon car je m’améliorais plus vite que les autres, mais dans l’autre je recherchais la perfection et tant que je ne l’aurais pas atteinte, je ne serai pas satisfait.

J’ai eu la chance de faire la connaissance de deux personnes au sein de l’ academy.

Kate Green était Psy. Oh bien sur Psy en sport c’est tout autre chose. J’appris avec elle à moins m’en vouloir lors de mes défaite. Que parfois, les buts que j’encaissais, je n’y pouvais rien.

Le deuxième, c’est l’entraineur des gardiens de jeune : Serge van den Ban
Il n’a jamais été une pointure à son poste. Mais il avait une façon de motiver les jeunes et surtout de perfectionner les points forts et travailler les points faibles. J’ ai beaucoup progresser

C’est lui qui m’a dit que je n’avais pas besoin d’ agent. Je dois rester maitre de ma vie et de ma carrière.
L’année s’était bien passée. Je me sentais de mieux en mieux. Apres les vacances d’été, je passe à la vitesse supérieure.

Depuis l’histoire de la lettre, je m’entends mieux avec mon père, il est devenu le premier de mes fans

A l’Age de 15 ans j’eu une poussée et je mesurais maintenant 1,90. J’étais tellement longiligne que je faisais peur. Mais j’avais la meilleure détente de ma catégorie et ce n’était pas que ma seule qualité.

A l’aube de cette nouvelle année sportive, les choses allait beaucoup bouger


(teusch) #232

C’était pas Pat Jennings le psy?


(Alexis12) #233

y a un psy senior et un psy junior :grin:


(Alexis12) #234

je pars quelques jours en vacances et reviens debut Novembre. Bisous a tous et a bientot


(louiskanak) #235

salut coco bonnes vacances


(teusch) #236

Mais à 15 ans, t’es encore chez les juniors non? :smiley:


#237

#2 mois après la nomination de Matthew Burchet où en est le Coventry City#

Au classement Coventry est à la lutte avec Cheltenham Town pour la première place. Après un début de saison canon avec 5 victoires consécutives, les hommes de Burchet ont eu un petit passage à vide avec deux défaites et deux nuls consécutif. Il semblerait que la blessure de la star Jodi Jones est bousculé l’équilibre de l’équipe. Heureusement pour Burchet, le jeune Kyle Finn est en pleine forme en ce moment enchaînant le performance de haut vol. Bien aidé par Kelly-Evans sur l’aile gauche.

Kyle Finn n’était pas censé être titulaire, heureusement pour lui les blessures longues durées de Jones et Andreu ont obligé Burchet à lui faire confiance malgré son inexpérience. Finn lui a bien rendu avec des performances de haut niveau et de buts magnifiques.

Niveau tactique Burchet s’appuie sur un 4-5-1 des plus classique.

Un bon début saison, en espérant que ça continue.


(Alexis12) #238

Oui. Je connais mieux le système allemand. Tu restes junior jusqu a 19 ans. Après tu peux signer un contrat. Mais il y a les chemins de traverse ou tu meux bruler les étapes c est ce que veut arriver a faire Alex Thepot.


(Alexis12) #239

Je base mon histoire sur des données plus ou mons réelles. Surtout avec l experiene que j ai acquise e tant qu entraîneur


#240

Bravo joris, tu as une plume inédite ici, c’est amusant de lire tes aventures.