FIFA 18 : Votre carrière, votre histoire !


#201

Une légende partie bien trop tôt !


(teusch) #202

T’aurais pu le transférer à Chapeco. Niveau disparition, ça faisait réaliste. :_desch:


(Alexis12) #203

c´est vrai ca l´aurait fait encore plus pathetique!


#204

En plus il y en a bien un ou deux qui aurait fait un photoshop de son cadavre à côté d’une épave d’avion. Bande de cerveaux malades !


(Alexis12) #205

https://detendusdupad-prod-discourse-uploads.s3-eu-west-1.amazonaws.com/original/2X/8/852bcdbfc89b5790b83908ae651ad2993e02c0e4.mp4


#206

Celui qui fera ce montage ne sera qu’un exécutant, ce sera bien toi le cerveau (malade).


A part ça l’irruption inopinée de Christopher Reeve et de Philippe Croizon dans ce topic me laisse imaginer un mode carrière avec un éditeur permettant de choisir son infirmité. On pourrait avoir une jambe plus courte que l’autre (Frédéric Dahu), incarner un défenseur mal voyant (Abdoulaye Cécité), un footballeur sans bras (Mancho Abardonado) ou même un joueur en fauteuil (Alexis Anchez) [liste à compléter].


(Alexis12) #207

Ah ouiais, je cherche un nom pour mon nouveau gardien.

Merci, je vais peut-etre m´en inspirer


(teusch) #208

@Game_ovaire qui parle de cerveau malade en omettant de se citer. On aura tout vu.


(Alexis12) #209

Parenthese:
ca y est j´ai ma nouvelle story. Je vais pas prendre le plus facile.
Il faut vous dire que j´ai été entraineur de foot pour les jeunes. Je connais un peu les ficelles du milieu. Cela m´aide pour ecrire ma story.
Je suis tres sensible par les temoignages de sympathie tout au long de ma carriere. Je suis tres heureux de vous le faire partager car c´est genial.
J´espere que vous accrocherez à la nouvelle

bienvenue a Alexis12


(Alexis12) #210

Chapitre I

Préface:

J´ai toujours voulu être Gardien de but.
Nous habitions à Epsom au sud de Londres.
J´ai commencé très tôt le foot et je me souviens que comme personne voulais être dans les buts, j´y ai été très content.

J´avais un autre maillot que les autres et surtout j´étais le numéro 1

Mon père était employé au consulat français dans la capitale. Oh évidement pas dans les bureaux, il s´occupait de la maintenance. Rien de bien glorieux, mais assez pour nous offrir avec Maman une vie correcte. Je n´ai jamais connu le reste de ma famille ( oncle, tante, cousin…)

Le club d’Epsom et Ewell est un club très traditionnel ou les valeurs du foot ont toujours leur place.

S´entrainer en Angleterre, c´est technique, physique et ca forge un tempérament de vainqueur. Si tu n’aimes pas la pluie et la boue, fait de la danse.
Je me rappelle que lorsque c´était notre tour de laver les maillots, ma mère avait beaucoup de plaisir.

Comme mon père travaillait, c´était une voisine qui nous emmenait a l´entrainement et le club avait un min-bus tout pourri pour les jours de match. Le reste du temps j´y allais en vélo.

Elle avait un fils et c´était mon seul copain, Bryan, lui aimait marquer les buts. On refaisait des matches mythiques dans son jardin, lui incarnait les buteurs, moi les gardiens.

Je me souviens qu´il pestait toujours car je lui sortais beaucoup de tirs et faussait beaucoup des résultats programmés.

J´ai fait mes armes et j´ai acquis de bonne base.

Je n´avais pas encore 12 ans, lorsqu´on a eu un tournoi a Londres.
Je ne le savais pas mais mon entraineur avait décèle chez certain cette flamme que l´on appelle le « génie » et voulait le faire valoir dans un tournoi. Il savait éperdument qu´il y aurait des chercheurs de talents venus a cet effet.
J´ai appris des années plus tard que ce tournoi avait été organisé par Arsenal pour rechercher des talents. Mon club avait même payé pour pouvoir y participer

Nous n´en savions rien, sinon, on n ý serai jamais allé.

Ce qui m´a frappé a l´époque, c´est la discipline et le coté militaire de certaines équipes.

Tous les mêmes survêtements, tous avec les mêmes chaussures, pas de sourire, pas d´insouciance mais dans les yeux de gamins cette flamme de vainqueur.

Ca m´a marqué jusqu´a la fin de mes jours

On a bien abordé ce tournoi. Il y avait de bonnes équipes comme Reading, Watford…
On a atteint la finale contre Arsenal.
C´est la plus cruelle défaite que j´ai jamais vécue.
Nous avions fait jeux égal avec eux, mais nous n´avions pas le rythme qu´ils avaient et nous avons tenu jusqu´a la fin.
Non pas tout a fait. Comme l´arbitre voyait que l´on flanchait physiquement, il a mis 8 min d´arrêt de jeux.
On a pas tenu et l´arbitre siffle même un penalty qui nous fait perdre la finale.

On ne devait pas gagner. Question de prestige et d´honneur.

Ce match m´a appris deux choses : Il m´a sorti de l´enfance et a mis fin a mes rêves de football au FC Bisounours.
Mais surtout que si je voulais un jour percer et devenir une légende, je devais être comme eux.
Nous avons tous pleurés dans le vestiaire, mais il n´y n’a pas de place pour les perdants.

J´ai été élu meilleur gardien du tournoi, mais pour moi c´était secondaire.

Dans le sport, on ne garde que les vainqueurs

A partir de cet instant, j´ai pris la décision de ne regarder que en haut
Aller plus haut, etre le premier, le meilleur.

« Gouter le vertige des hautes altitudes
Le gout particulier des grandes solitudes » ( Goldmann)

Deux semaines après, lorsque je rentrai de l´école m´attendaient mes parents et un type bien habillé avec un écusson d´Arsenal.
Il m´avait repérer et était la pour me faire intégrer les « first Years » du Arsenal F.C. Academy.
Les données étaient simples. Je m´engageais pour une période de 2 ans d´essais.
Je serais pris en charge par la section Sport étude. Je serais nourri, logé et blanchi par le club. Je recevrais un argent de poche. J´aurais une permission de revenir chez mes parents 3 jours par mois. Pendant ces deux ans, je n´ai pas le droit d´avoir d´agent. A la fin de cet essai, un nouveau contrat me sera proposé.
Apres m´être entretenu avec mes parents, ils m´ont laisser le choix.
J´ai du donner remplir un questionnaire sur moi jusqu´au numéro de ma culotte et j´ai signé le contrat.

Bref pour moi, c´était du sérieux.

Le lendemain, je fêtais mes 12 ans.
Voila comment j´ai quitté la petite structure de Epsom pour aller me retrouver en première ligne. Pour le club, c´était Jackpot :
Les dirigeants allaient recevoir une somme de 5.000 Livres et une compensation a chaque nouveau contrat pour club formateur.
Ils avaient aussi organisé un tournoi en guise d´au revoir. Bryan n´était pas de la partie

Je pris donc le train direction la capitale. Sur le quai de la gare, j´ai du laissé mes parents. Mon père me glissa une lettre…et je les quittai comme ça


(teusch) #211

Bryan va se retrouver cuisinier à Tottenham.


#212

Bryan is in the kitchen.


(Alexis12) #213

ah oui, j´adore


(mijean) #214

Bryanna


#215

Bryanna is in the kitchen eating my hot dog.


(teusch) #216

Alors là, là, c’est du grand art.


(Alexis12) #217

il y a une nouvelle update de FIFA 18.
im Gameplay:

Le gardien parait parfois la balle dans son propre but.
Le gardien de but plonge trop tôt dans les tirs dirigés vers le bas et en volée.
Les joueurs deviennent parfois invisibles pendant un match.
Les Dragbacks ne fonctionnent pas lorsque vous tapez rapidement sur le bouton de modification.
Les joueurs ne peuvent pas enchaîner plusieurs étapes.
Le gardien de but, dans certaines situations, est incapable de lancer la balle après avoir fait un arrêt près de la ligne de but.
Le joueur passant automatiquement la balle d'une pièce de jeu après que le jeu ait été suspendu dans un match en ligne.
Un problème avec les contrôles personnalisés où le mouvement avec les boutons directionnels ne fonctionnait pas lorsqu'il était verrouillé sur un joueur.

FIFA Ultimate Team Modus:

Ajout de la mosaïque Objectifs dans le menu Pause dans tous les modes FUT Online.
Ajout du mode Invité dans FUT Online Seasons et FUT Online Draft.
Désactivé le FIFA Trainer au sein de FUT Champions.

FIFA Ultimate Team Modus:

Un problème dans les défis de construction de l'équipe où le marquage d'un groupe de défis le rendrait impossible à sélectionner.
ICÔNES affichant leur âge actuel sur les superpositions du jeu.
Insigne incorrect pour votre adversaire sur les écrans d'aperçu du match de la saison en ligne.
Objectif La notification visuelle terminée ne s'affiche pas correctement pour certains objectifs quotidiens / hebdomadaires.
Alignement du texte sur les éléments de la ligue Manager
Un problème avec les effets affichés lors de l'animation d'ouverture du pack.
L'icône de votre rang dans les batailles d'escouade s'affiche incorrectement lors de la réclamation de récompenses.

Pro Clubs Modus:

Les joueurs s'écroulent lorsqu'ils se retrouvent dans des matchs amicaux Pro Clubs dans certaines situations.
Les joueurs ne recevraient pas d'invitations dans les matchs amicaux Pro Clubs dans certaines situations.

carrieremodus:

Les joueurs s'écrasent lors du premier match de la saison dans certaines situations.

Audio / Video / Präsentation:

Mise à jour des kits de l'équipe nationale du Chili et des emblèmes pour être authentique.

Audio / Video / Präsentation:

Le volume de l'audio dans la célébration de Cristiano Ronaldo.
Certains problèmes avec les drapeaux de foule affichant les mauvaises images.
Quelques problèmes visuels avec le paquet de diffusion Bundesliga.
Situations où la balle semblerait passer par le filet.
Un problème où un joueur sur le terrain serait incorrectement animé comme retournement ou rotation.
Célébrations découpant les panneaux publicitaires.

salut


(louiskanak) #218

Quelle mise a jour? D ailleurs je pense que t as poste dans le mauvais topic.

Sinon encor etres agreable ton histoire a lire. Surtout l histoire d un gardien anglais, ca promet :sweat_smile:


(Alexis12) #219

merci pour ton commentaire, Mauvais Topic oups. la mise a jour a ete faite hier a 16.00 heure c´est du tout frais


(Alexis12) #220

Chapitre I

Les « first Years » du Arsenal F.C. Academy.

Quand tu rentres pour la première fois dans une académie, tu te sens perdu.
C’ est normal, c’ est nouveau tout me paru énorme, grand et …grandiose.
On a été accueilli en grande pompe. Y avait une cérémonie ou était réuni le staff du Arsenal FC Academy
Ca m´a impressionné. Tous les membres se sont présentés : le directeur, les entraineurs, le Psy, les médecins et même le cuisinier
On était 50 élèves dont 20 nouveaux comme moi.
Le matin on allait en cours et l´apres-midi c´était Foot. Y avait aussi de la théorie football.

Je partageais ma chambre avec un cadet vieux de 2 ans. Il était sensé me servir de chaperon pour les deux ans a venir.

Quelle chance.

Il était petit et gros. J’ai rien contre les petits et gros mais il ronflait
Sérieux !! je me demandais comment il avait pu rentrer à l’Académie.

Je suis tombé de mon nuage. A vrai dire, il suffisait que papa règle ses cotisations annuelles à temps et “Dudley Dursley” pouvait rentrer à l’Académie.
Il me suivait partout sauf quand je partais faire du Running, parce ce que après quelque mètres, il était mort. Quel boulet !!

J’ai beaucoup appris pendant mon temps à l’Académie.

J’avais trouvé un compromis entre le Good Guy et le Bad Guy, ce qui me rendait sympathique et crains a la fois…

Il le fallait sinon, tu rentres chez maman.

Voila comment fonctionnait le système :

Il y a d’ abord les Schoolboys: 8-10 ans.

Sur 50 élèves 20 seront reversées dans
Les “first Years” : 10 – 14 ans

20 sont issus de l’ académie 20 nouveaux sont recrutées
Sur 40 élèves 20 seront reversées dans
les “second Years”: 14 – 16 ans

et 20 nouveaux sont recrutées( issu des autres académies étrangères)
Sur 40 élèves 20 seront reversées dans :
Les young PRO: 16 – 23 ans

20 sont issus de l’ academy et 20 autres talent rejoindrons les rangs

Si tu n’as pas intégrer la première équipe a 18 ans, cherche toi un autre club, ou passe ton BAC et casse-toi. T´as aucune chance

Voila ce que l’on apprend à l’académie. Tu as le choix, soit tu viens en vacances ici comme mon gros collègue de chambre, soit tu as cette flamme dans les yeux. Celle que j’avais vu au tournoi de Londres. Et je l’avais.

A la fin des deux ans je faisais parti des 20 qui montaient une classe supérieure.
Dans notre Cru, j’ai pu déceler 3 autres joueurs qui en voulaient vraiment :
Reiss Nelson
Ainsley Maitland-Niles
et Edward Nketiah.
Il faudra ne pas les oublier.

En guise de cadeau de bienvenue, on a été invité à regarder le match Arsenal- Liverpool un festival
5-2 au final. Mertesacker, Podolski, Giroud, Cazorla et Walcott. A la fin, je suis délecté avec certains de mes équipiers. Une troupe de bœufs affamés de photos, solfies et autogrammes.

Je restais à l´écart avec les trois autres « talents » avec qui je m´entendais bien.

Je n’avais pas encore d’agent. Il y en avait souvent qui rodaient souvent tel des chacals visant leurs proies. Je ne savais pas quoi faire. Je ne connaissais personne.
Je me demandais vraiment si j´en avais besoin d´un.

Dans un des bureau, il y avait un bonhomme qui s´occupait de notre carrière. Il faut dire que tout une équipe était a notre service : même un psy.

J´ai pris rendez-vous avec lui. Il était très sympathique. Je ne l´avais pas remarqué pendant l´intronisation des jeunes, mais maintenant je le reconnais. C´était Pat Jennings.

C´est fou ! le légendaire gardien de l´Irlande du Nord. Il a participe a la coupe du monde en 82 et 86 avec 41 ans.
Il m´ accueilli tout de suite en m´appelant par mon prénom. Ca m´a troublé.
La première remarque fut sur mon célèbre « nom »
???
Je paru étonné. Il fut surpris qu’en tant que goal, je ne connaissais pas « Alexis Thepot »
Premier gardien de but de l´équipe de France.
Gardien héroïque de la 1ere Coupe du monde en 1930

Et oui, c´est mon nom.
.
Et ben non, j´avais pas encore fait le rapprochement.
Pat s´était reconverti après sa carrière chez les Gunners. Ce job de conseiller lui allait parfaitement.
Je lui expliquais mon désarroi par rapport a mon Agent. Il m´expliquait qu´il existait deux sortes :
Les agents libres : ceux qui avait appris sur le tas et qui s´incrustait dans le business. En général, un membre de la famille.

Les agents assermentes : ceux qui avait un diplôme d´état et qui était rémunères par un club.

Ce n´était pas obligatoire et je pouvais aussi vivre sans.
Il me demanda aussi comment j´avais vécu mes deux années. Je restais évasif et vague.
C´était peut-être Pat Jennings mais je gardais mes plans pour moi.
Il avait vu quelque matchs et m´encouragea a garder mon état d´esprit sur et en dehors du terrain.
En sortant du bureau, j´étais soulage et curieux.
Qui était Alexis Thepot ?