Red Dead Redemption 2

action
aventure
ps4
xone

(Je suis #Shojin) #405

Je viens de finir de lire l’article, le sous-titre aurait pu être : "Mondes ouverts. Entretien avec un fan de Zelda : Breath of the Wild’.
J’ai pas trouvé ca très intéressant, ni informatif. Le mec est analyste mais l’interview n’est pas analytique. Le papier se perd entre les opinions persos et les souvenirs d’enfant.

Merci pour le partage quand même. Je vais lire leur papier sur Tomb Raider du coup.


(shojin) #406

J’ai finis le jeu.

Je suis tristesse.

avec mon xp je vais peut etre recommencer et faire quelques choix différent de ma premièer partie.


#407

On t’as dit d’éviter le spoil :angry:

C’est bon tu as cassé l’intérêt du jeu, je le revends sur ebay…


#408

Purain de bordel de merde !


#409

On parles bien de 60h minimum ? Tu estime combien le temps passée dessus?


#410

Rassure toi il y a plus fou que toi.
Exemple ici, où un type s’amuse à suivre/stalker un pnj. :sweat_smile:

Spoil

https://www.youtube.com/watch?v=b1z5xXewZU8


(louiskanak) #411

Haha mais non il n’est pas fou, je voulais faire pareil, c’est fascinant! Merci pour le lien


#412

Non il est pas fou , j’ai fait pareil avec le soldat mendiant de Valentine , il me semblait louche et jvoulais savoir s’il faisait parti d’un réseau de mendicité à grande échelle dirigé par … Oh wait


#413

Ca peut être interessant si on se la joue rôle-play et qu’on souhaite cambrioler une maison, ou préparer un braquage.
Je me demande du coup si les commerçant ( boucher/armurier/ tenant du saloon et hôtel) ont des routines ou si c’est la “faille” du système et qu’ils sont H24 au poste. Il me semble avoir vu le barman de Valentine prendre une pause clope avec le barbier. Et ce même barbier prendre une pause dans les couloir à l’étage du salon.


#414

@Dimi , je peux te dire dans ma partie que le tenancier de l’hôtel de Valentine est relevé par une femme , je n’ai pas assisté à la prise de poste par contre


#415

Je demande un ban de quelques jours :pensive:

:sweat_smile:


(Le Tortionnaire de Communauté) #416

Vas-y je te l’achète.

J’ai envie de jouer 2 fois plus…

:smirk:


#417

Ahhh merde j’ai pas pris de photo.

En retournant sur Valentine, je suis tombé sur 2 gars regardant par la fenêtre d’une maison.

Là je m’arrete car je trouve ça louche, les mecs ce barres en courant en rigolant, je regarde donc par la fenêtre et, je vois un mec ce faire fesser par ca femme en prennent son pied.

Ce jeu me bute.
Cette secance ne sert à rien, mais je rigolais tous seul.


(louiskanak) #418

Ce dont je raffole, ce sont toutes ces petites sequences de jeu qui pullulent, y en a des nouvelles tous les jours :joy:


(shojin) #419

Aucune idée en plus impossible de savoir combien de temps j’ai joué via les menus du jeu.

J’ai débloqué le trophée “vous avez terminé rdr2” mais il y a possibilité de continuer à jouer avec ce trophée. (pour finir les défis etc je pense)


#420

Waou !!!

Sinon y a le section PES qui t attends :smiley:


(Je suis #Shojin) #421

J’ai paumé le succès sur les objets à collecter et ramener au camp. Obligé de recommencer l’histoire et j’ai un peu la flemme.

Le reste c’est faisable.

Au plaisir de jouer aux dominos avec toi @shojin_san.


(...is Goal_007 on PSN) #422

Bon, j’ai l’impression que je finirai jamais le jeu vu que je passe le temps à me balader et explorer, c’est juste jouissif, cette immersion, ces détails, cette beauté globale, je suis l’acteur de la partie plongé dans une sorte de film vidéoludique.

Par contre après avoir épargné quelques personnes mon côté obscur est ressorti après avoir boxé un mendiant (par mauvaise manipulation des touches) à qui je voulais en première intention donner une pièce… Il devait être apprécié des habitants car je me suis pris tout le village sure dos, les chasseurs de primes, les chiens errants et poules tueuses

J’ai vu rouge, depuis je sème le mal autour de moi…


#423

J’suis dans l’mal.

Je pars au galop en ville, à Valentine, pour faire quelques parties de Poker et m’r’faire un peu suite à ma soirée d’merde d’hier.

Pour faire court.

Soirée picole, qui finit mal, je me réveille à quelques kilomètres de Valentine, un beau matin pluvieux et brumeux.
La gueule vaseuse, le corps grippé, me v’la à crapahuter jusqu’au camp.
Je croise un bagnard, visiblement évadé, j’me dis ;

“Si j’le ramène au Shérif, peut être qu’il oubliera mes déboires d’hier soir ?”

Me v’la à ligoté ce bougre, et à d’voir menacer un passant pour récupérer un canasson.
Un regard menaçant, quelque glaires crachés, le ch’val est mien.

“Oh galop mon beau, on part en ville déposer l’colis”.

Déposé derrière les barreaux, j’vais voir l’Shérif.
Et j’ressors d’la avec une maigre compensation. Grrrr

Pour passer ma haine, j’vais faire quelque parties de poker.
Rien en main, j’m’retrouve qu’avec quelques ronds en poche.
L’jeu n’tourne pas.
Rien à faire, si, peut être goûter la bière.
Puis l’Whisky.
La bière était bonne, r’sert moi dont une chope.
Ton Whisky cogne, mais la descente est bonne.
Redonne.

Les g’noux qui flanches, les yeux en d’dans.
Mon regard ne plaît pas au gros poivrot à coté du barbier.
Ma trogne n’lui r’vient pas le v’la à m’coller une torgnole.
Quelques coups rendu, j’me retrouve au tapis.
C’est dead.

J’me reveille, j’pars pour le camp avec ma jument, Amandine, achetée 250 Dollars la veille.
J’tombe nez à nez sur un groupe d’O’Driscoll.
J’étais pas prêt, Amandine non plus.
Ma première jument, j’ai pleuré toute la nuit.
Même pas eu le temps d’la brosser, elle est déjà partie.

Me v’la donc parti en ville pour m’refaire.
5 Dollars en poche, j’parts avec un bourrin du camp.
Amandine, j’pleure ton départ.
Arrivant trop vite en centre ville, bousculant quelques gredins.
j’arrive tambour battant, le nez dans la boue.
J’suis tombé d’vant la taverne en arrivant.
Les bottes crottées, le visage buriné et cradingue.
J’me pose à la table de poker et double mon pécule.
j’lève la tête qui j’vois au comptoir ?
L’autre ivrogne qui ma cogné la veille.
Ni une ni deux, je quitte la table pour en découdre.
J’le chope par l’colbak et lui en ouvre quelques unes.
Le bougre a la peau dure, mais finit la gueule au pied du comptoir.

J’me barre avant qu’le Shérif déboule avec ses frères.
Au galop, je les sème.
La frénésie d’la poursuite m’pousse à prendre des risques.
Le petit rocher en face je le saute tranquille.
Finalement non, ce canasson n’est pas Amandine.
Je tombe et roule sur quelques mètres.
On se relève, me voila remonté sur le ch’val.
j’entend des cris plus haut sur la colline.
J’vais voir.

Des O’Driscoll s’amusaient à tirer sur un pauvre paysan et sa femme.
Malheur, pour eux.
J’arrive derrière en pensant à Amandine.
C’était eux qui l’avaient dézingué.
Je vide 10 chargeurs de colt dans leurs dos.
Les paysans prennent peurs et partent me dénoncer.
Colabos !!!

Le shérif se pointe mais n’me voit pas.
J’arrive à m’échapper par la pente un peu plus loin.
J’me casse la gueule et arrive 20 mètres plus bas.
J’ai mal, je suis fatigué…
Je ne sais plus, je craque…
Je tire dans le ciel…
Un rongeur passe, j’le dégomme au colt.

J’suis dans l’mal.

Ce jeu est extraordinaire.
Tout ça en 3 H de jeu, j’ai fait aucune mission, si seulement celle avec Lenny au début.


#424

En gros, tu joues comme un pélican quoi…:grin: