Carnet de voyage


(louiskanak) #41

Ha sympa le tour en motoneige! Ca doit etre grandiose!


(teusch) #42

Asus t’as fait de la lèche en gros.


#43

Oui et non, j’ai rempli un bon objectif pour profiter de cette “lèche”… Et vue les 3 jours magiques, je ressors mon cul quand ils veulent Asus Pro :stuck_out_tongue::_coffe:



#44

J’ai récemment pu réaliser un rêve en allant à Pise pour photographier les touristes se photographiant en train d’empêcher la tour de tomber.

J’ai également réussi à aligner un touriste avec le baptistère voisin, pourtant désespérément droit :

Mais au retour du voyage, en regardant mes photos, je me suis rendu à l’évidence : les touristes furent frappés, devant la profusion et la majesté des monuments du Campo dei Miracoli, d’une forme délirante collective du syndrome de Stendhal.

En effet, j’ai d’abord vu un vieux faire l’avion :

Puis un jeune faire du smurf sur une barrière :

Et enfin une aveugle faire le mime dans une cage de verre :


(LuchoGonze du cul) #45

Wah quand je vois la beauté du baptistère, je me demande bien ce que les gens viennent foutre pour voir la banale Tour de Pise…


#46

:_bubbles:

Je dirais que c’est un batiment (monument) qui n’a rien de banal dans la mesure ou il est unique et si particulier. Elle est connue, fait partie des monuments “mainstream” de notre héritage historique, et le degré d’émotions devant cette tour peut être variable selon les sensibilités…Mais “banale” c’est quand même costaud…Ce que les gens font en pensant être les premiers est peut être blasant mais il reste dur d’empêcher les gens d’être prévisibles…

Une tour construite dans les années 1100/1200, qui se voit pencher en pleine construction, que l’on arrête pendant près de 100 ans, de peur qu’elle s’écroule avant de la finir, c’est pas banal mon ami…


#47

D’autaut que la Tour de Pise est en réalité parfaitement droite. Ici deux touristes rebroussant chemin, déçus :

Non mais l’Italie, c’est une orgie architecturale.

Le Duomo de Florence, théâtre d’Ezio Auditore, dont on entr’apercevoit le dôme de Brunelleschi :

Le Campanile de Giotto, voisin direct :

La cour vide de la Galerie des Offices :

La Basilique Santa Croce :

L’incroyable Duomo de Sienne :

Vue sur la Piazza del Campo, la Torre del Mangia, le Palazzo Publico, les toits et la campagne de Sienne :

Le Duomo de Pise :

Eglise San Michele in Foro à Lucques :

L’Italie, c’est aussi une grosse partouze artistique, particulièrement la Toscane où les plus grands peintres et sculpteurs italiens ont laissé un legs invraisemblable.

Hercule et Cacus (Bandinelli) :

Persée tenant la tête de Méduse (Cellini) :

La Naissance de Vénus (Botticelli) :

Le Sacrifice d’Isaac (Le Caravage) :

Méduse (Le Caravage) :

L’Adoration des Mages (De Vinci) :

La Maestà (Duccio) :

“Camion” :

“Camion” :

Cyril Hanouna :

Oui, passer plusieurs heures dans la Galerie des Offices peut faire perdre l’esprit, occasionnant photos et commentaires douteux.

Et piétiner des plombes devant des tableaux et des sculptures, ça donne d’ailleurs des ampoules :

Mais ce qui est bien quand on en a marre de tout ce faste, c’est qu’on a juste à prendre la route pour battre une campagne magnifique faite de vignobles, d’oliveraies et de villages médiévaux, et s’arrêter dans une vieille cave en pierres pour se délecter de vins fabuleux (le Brunello di Montalcino…) accompagnés des goûteuses charcuteries locales.

SR222, vallée du Chianti :

San Gimignano :

Campagne de Volterra :

Après ça, il n’y a plus qu’à filer sur la côte à Cinqueterre et ses maisons colorées à flanc de falaise, pour apprécier un poisson frais.

Vernazza :

Eglise Sainte-Marguerite d’Antioche, au bord de l’eau (Vernazza) :

Une petite halte dans le “village” de pêcheurs de Boccadasse :

Nous sommes en territoire génois :


#48

Grandiose !

Je suis mort un bon paquet de fois entre ces 2 édifices…Saletés de textures !


#49

Je regrette de ne pas avoir eu le temps de m’arrêter à Monteriggioni…


#50

Je rêve de l’Italie, j’ai fais Florence mais malheureusement trop petit pour en apprécier tout ça.


(LuchoGonze du cul) #51

Evidemment banale, je trolle ^^ Disons que je réagissais surtout à la beauté du monument adjacent, là où comme tu dis, la Tour de Pise, on la connait tous :slight_smile: Mais merci pour le background historique, je pensais que ça datait plutôt de la Renaissance.

Tu m’envoies du rêve @Game_ovaire :heart_eyes: comme Carlo, je rêve tellement d’aller en italie et de voir tous ces monuments qui m’ont fait bander en jouant à AC II


#52

La Tour de Pise fait surtout partie d’un ensemble très harmonieux, la place des Miracles, les miracles étant TOUS les monuments qui la composent : la tour donc qui n’est autre que le campanile de la cathédrale, mais aussi le plus grand baptistère d’Italie, le cimetière… Et ces grands rectangles de pelouse parfaitement entretenue qui donnent furieusement envie de se taper un petit mölkk… euh, un petit foot. Non, c’est vraiment la vue d’ensemble qui vaut le coup d’œil .

Mais c’est vrai @carlopits que l’histoire de la Tour, ainsi que les moyens techniques utilisés pour la maintenir debout et accessible, ne sont pas banals… (ou banaux, comme on dirait dans le podcast des détendus).

En revanche, je peux t’assurer que la majorité des touristes s’agglutinant autour de la Tour ne semblaient pas exactement se pâmer d’émotion. Non, je crois que beaucoup étaient juste des blaireaux avec des perches à selfie (je pléonasme).


(louiskanak) #53

Haha, tu envoies du reve, tu m as meme donne envie de piser. Puis Carlo qui avoue qu il s est fait Florence,c est une machine.
Le coup de photographier les toursites abrutis se prenant en train de pousser la tour ca doit etre valorisant. J espere que t es alle sur le champ de mars faire de meme pour prendre les gens en train de se prendre en photo avec une bite en tour eiffel.


#54

Des petits rigolos le font aussi avec la Tour de Pise :

Pour terminer sur l’Italie, j’ai également eu le plaisir de voir l’illustration d’un vieux calembour de Gotlib que je ne comprenais pas étant enfant.

Le gag incompris (la moralité de l’histoire) :

L’explication, trouvée donc dans un train italien :


Et enfin, désolé pour la qualité aléatoire des photos, prises pour la plupart avec un téléphone. Je suis en effet en froid avec mon appareil photo depuis que ce dernier, plein de tact, a osé me balancer ça :


(LuchoGonze du cul) #55

Putain Gotlib quoi <3

Je crois que tu t’es pris le plus gros taunt imaginable par un appareil photo.


(boillzz) #56

Pour ma part, je me tire la semaine prochaine aux USA pour 2 semaines avec madame :slight_smile:

Marrant on aurait presque pu croiser kobe si je ne m’abuse.

Au programme, location de caisse sur les 15 jours

  • 3 jours de san francisco
    alcatraz et tous les quartiers sympa
  • 3 jours de los angeles
    j ai programmé un match des lakers même si j’aime pas le basket , pour l ambiance.
    + universal
    Un gros détour par le nevada ( needles, grand canyon, monument valley, lake powell )
    1 nuit a las vegas
    puis retour par death valley, et sequoia park

Petit reportage photo en rentrant !


(LuchoGonze du cul) #57

Effectivement, Kobe et sa clique viennent juste de rentrer de LA. Ils sont allé voir le derby Lakers-Clippers en match de pré-saison d’ailleurs. Pour l’ambiance, je t’aurais plutôt conseillé un match des Clippers qu’un match des Lakers, le public des Clips est beaucoup plus diversifié et actif que celui des Lakers, beaucoup plus bourgeois.


#58

C’est le trip que je me suis fait.
5000kms en caisse avec des copains, le kif!

J’ai juste pas kiffé certains quartiers la nuit, genre downtown à San Francisco. La journée, quartier d’affaires. La nuit, sdf, barges, weed, battes de baseball.

Le gigantisme des paysages américains m’ont vidé la tête, je me suis senti si petit face à ce que la nature a créé !


(LuchoGonze du cul) #59


(Kobe) #60

Je viens de rentrer de ma semaine à L.A.

J’ai juste kiffé.

On m’avait dit et j’avais lu tellement de choses sur Los Angeles…

Mes impressions à la volée

J’ai été très agréablement surpris. Tout n’est pas parfait loin de là, notamment cette pauvreté qui côtoie un “monde” plus aisé, les ravages du système de santé à l’américaine, où on laisse les plus démunis s’enfoncer dans leur merde si ils n’ont pas les moyens, saute aux yeux à tous moments du jour et surtout de la nuit…

Mais à coté de ça, j’ai vécu pendant 1 semaine dans une ville géniale où malgré ce que l’on peut dire, il y’a toujours quelque chose à faire, où les gens sont dans la très très très … grande majorité souriants, accueillants et pas prise de tête.

J’ai vraiment découvert une autre culture. On m’avait dit que LA, au contraire de NYC ou SF était moins accueillante. Ce n’est pas du tout ce que j’ai senti.

La ville et surtout son comté son grands, trèèèèèèès grands. C’est aussi plein de monde, et pourtant, j’ai jamais trouvé les parcours en voiture pénibles. Quelques bouchons par-ci par là, mais tout est tellement bien foutu et logique que le traffic se fait plutôt bien une fois le coup de volant pris (même si le fait d’avoir une voiture de loc me faisait flipper). Au final je stresse beaucoup plus en conduisant dans l’agglomération lyonnaise qu’à LA. Des trucs tout cons comme le quadrillage des rues (si tu te trompes, tu tournes après, tant pis), le fait qu’on puisse doubler par la gauche comme par la droite, les autoroutes larges avec voies de co-voiturage, le fait de pouvoir passer au feu rouge si on tourne à droite, la manière dont les rues sont indiquées etc…bref, tout un ensemble de chose qui font que la vie au volant est pas si difficile que ça.

Ce qui est aussi frappant à LA, c’est cette manière dont le paysage change d’un coup. On passe d’Hollywood au quartier résidentiel de classe moyenne, puis au quartier délabré, puis on arrive sur une avenue avec des commerces de partout…

Tout est fait pour dépenser son fric. Entre la bouffe présente à tous les coins de rues (mention spéciale à Subway et Starbucks) et les magasins qui vendent tout et n’importe quoi, on sent qu’on est au pays de la consommation.

Sur la ville (j’entends le comté) en elle-même, c’est peut-être moins sexy que New York ou San Francisco j’en conviens. Mais j’ai aimé ces contrastes qui caractérisent LA. J’ai aimé me promener sur des lieux connus comme Hollywood Boulevard (même si seuls 200m valent le coup), Santa Monica, Venice Beach (avec le petit basket qui va bien), Griffith, Hollywood Sign, les studios, Beverly Hills, Pasadena ou Sherman Oaks, la cote Pacifique ou Mulholland Drive ou bien sur pour moi, le Staples Center.

36°C en plein milieu du mois d’Octobre l’après-midi ça fait du bien aussi, même si c’est dur à supporter.

J’essaie de poster quelques photos ce soir ou demain, mais j’ai vraiment adoré. Je suis convaincu que j’y retournerai un jour même si je veux aussi essayer d’autres endroits.