Andromeda : Nouvelle étoile dans la constellation Mass Effect ?

Je te remercie pour ce test.
Chocapic me régale , je partage entièrement son point de vue.

@SmileyB Désolé d’avoir perçé ton petit cœur mon lapin, mais Assassin’s Creed est toujours une valeur sure pour dénoncer les méfaits de l’annualisation :slight_smile: Quand on le cite à côté de Call of Duty, on obtiens un combo de valeurs sûres pour justifier cette pratique.

Pour le partage de ressources entre plusieurs studios de développement regroupés sous une même enseigne, je pense que t’es effectivement le mieux placé pour nous en parler plus en profondeur. Si t’as des choses à dire la dessus, je suis hyper client. J’ai mes idées de joueur mais pas d’acquis à ce sujet et j’adorerais “savoir” un peu comment ça se passe.

@Vernam, La il t’as eu, Je connais, ca m’arrive souvent :joy: on s’incline et on fait un bisou mouillé, voila tout :wink:

Tu me sembles être dans une position ou tout ce qui va le démonter sera crédible à tes yeux et tout ce qui l’encensera sera biaisé. C’est compliqué d’échanger avec quelqu’un qui est dans cet état d’esprit :neutral_face: Comprends tu.

Ceci dit, il faut bien avouer que beaucoup de choses semblent assez ridicules dans ce jeu. Entre les animations en mouvement, faciales, le character design du (de la) héros (héroine) qui ressemblent à des lambdas moins soignés que n’importe quel PNJ de chez Rockstar, des intérieurs tellement pas fournis.

Il reste la liberté, des combats dynamiques et des panoramas de folie, visiblement. le pire, dans la conclusion de Chocapic, c’est qu’il dit même chose que moi lorsqu’on a abordé le sujet dans le podcast. A la différence que j’en faisais une crainte et lui la confirme…Bon, bon, bon…(Je parle du côté TPS qui se renforçait au fil des épisodes et qui ne me plaisait pas trop, orientation toujours plus action)

Je vois bien tout ça, mais je suis juste embêté par les jugements définitifs avant même d’avoir posé la main dessus. Un avis se construit avant tout sur sa propre expérience. Et si on décide ne pas l’acheter en tenant compte des retours presse/YouTube, bah on en parle plus et on passe à autre chose.

Nan mais j’attends toujours une réponse plus détaillée pour savoir pourquoi mass effect 3 est nase mais bon faut croire qu’à part “EA = caca” y’a pas plus d’arguments.

Je peux comprendre que ça ne plaise pas mais ça m’a semblé tellement logique dans l’histoire racontée.

J’adore Mass Effect mais si tu regardes attentivement les quêtes annexes du jeu se résument souvent à aller défoncer des ennemis dans des hangars/souterrains/planques.

Y’a bien moyen d’en zapper quelques unes grâce aux options de dialogues mais c’est pas la majorité.

Après y’a aussi l’exploration de planètes mais c’est bien souvent pour aller buter les ennemis ou récolter deux trois merdouilles vite inutiles quand tu chopes l’équipement de spectre (et pourtant je le fais avec plaisir).

Après ce qu’il faut aussi voir c’est que l’évolution du système de combat a entraîné un jeu plus dynamique à ce niveau en complexifiant la chose. Là où les gens voient une tournure action j’apprécie qu’ils aient rendu le jeu plus fun au niveau du gameplay.

Dans le un (que je refais pour la huitième fois là) une fois boosté tu peux te planquer derrière une porte et enchaîner les pouvoirs qui sont indépendants alors qu’à partir du 2 tu peux utiliser qu’un pouvoir à la fois.

Fini les enchaînements : singularité/lévitation/projection/déchirure en boucle tout en posant ton étron derrière la première caisse que tu vois.

T’es obligé d’être plus mobile et de jongler plus efficacement avec les pouvoirs de tes coéquipiers surtout aux niveaux supérieurs de difficulté alors que sur le 1 tu peux aisément te la jouer couard.

A noter que tu peux très bien la jouer mobilité totale et bourrin à mort dans Mass Effect : tu fais un porte-étendard avec barrière à fond, le fusil à pompe, déchirure et recharge de bouclier.

C’est ce que je suis en train de faire sur ma partie et du coup je trouve le jeu plus rythmé et agréables dans les phases de combat.

Pas mieux, j’allais dire la même chose … et puis Chocapic quoi , blasé de beaucoup de choses, un peu saturé de lire Gamekult pour ma part tant leurs critiques sont prévisibles.
Tester le jeu, voilà qui reste la meilleure solution.

@Goku82

Très franchement, c’est une orientation qui me dérange. Comme je le dis dans le podcast, si je veux jouer à un TPS bien nerveux, je vais aller sur Gears Of War and co.

Perso, ce qui me plait dans cette série c’est le mélange entre exploration (ouverte ou fermée d’ailleurs) et sentir l’envoûtement d’un environnement, d’une atmosphère, le tout magnifiée par une BO merveilleuse. Et à cela viennent s’ajouter des combats çi et la pour ajouter un peu de challenge, de rythme et d’intensité.

Ce qui m’a embêté dans le 3 notamment, c’est que Bioware s’était moins emmerdé à proposer un univers de folie mais avait misé sur un jeu qui commençait à user des codes du TPS de manière un peu trop calquée.

Ca pourrait éventuellement se justifier en prétextant que ME3 allait marquer la fin d’une trilogie et qu’il fallait que cela se termine en apothéose au niveau des affrontements. Pour autant, ca m’a pas trop plu (tout en gardant en tête que je kiffe cette série, évidemment).

Ce qui m’emmerde dans le CR de Choca’ (qui connait très bien la série par ailleurs), c’est qu’il a appuyé sur des points qui me sont très chers. Les quêtes secondaires sont censées être la pour renforcer l’immersion dans un univers en te balladant çi et la. Ca ne semble pas être le cas ici. Les combats ultra dynamiques, je n’ai rien contre mais il insiste bien sur le fait qu’ils sont extrêmement présents et réguliers, la je coince déja un peu plus. Et il finit en disant que la BO, les personnages, l’univers restent complètement en retrait alors que c’est cequi m’a fait adoré la série.

Ce ne sont pas 2 ou 3 panoramas qui vont me mettre la trique. Mais bel et bien de savoir ou je me situe dans cet univers…Et à ce jeu, ME2 notamment était très très fort.

Donc oui, je tremblotte de la patte car c’est le premier qui met des mots sur mes attentes et mes craintes jusqu’alors.

C’est mon anniversaire Vendredi et je sais pertinemment qu’il va m’être offert par madame (qui me connait bien :slight_smile: ), j’attendrais un patch ou 2 pour maximiser mes chances de ne pas tomber sur des énormités telles qu’on les voit depuis quelques jours, et je me ferais mon avis.

Sincèrement, je trouve ce mec hyper pertinent et notamment sur Mass Effect, depuis le début.

Oui, il a un côté un peu “Gamekult” mais on sait qu’il aime assez Mass Effect et pour connaitre aussi la série, ses remarques sont référencées, fondées et crédibles. Donc dans le cas présent, je ne ferais pas de lui un simple blasé à la mode GK. A mon grand regret…

1 J'aime

@carlopits

Mass Effect ou Mass Effect 2 ? Parce que le deux était déjà décrié pour son orientation action au détriment du côté rpg/exploration en son temps par rapport au premier ?

Je ne vois pas trop en quoi l’univers est moins riche donc je veux bien que tu m’expliques. :wink:

Je ne dis pas “moins riche”, juste que j’ai senti dans ce épisode la volonté de nous proposer un truc hyper palpitant, nerveux et très orienté action. Et donc que ME3 prenait moins le temps de nous émerveiller par cet univers (sans dire pour autant qu’il n’est pas la, mais juste moins mis en avant).

Pour ME2, ce qui a déplu, c’est la perte du monde ouvert et du mako. L’orientation action était déja la, mais je n’ai pas trouvé qu’un cap choquant avait été franchi.

Comme tu le sais, j’ai commencé la série avec le 2 (pour faire le premier ensuite, qui à la base ne m’avait pas interloqué à sa sortie).

Donc mon jugement du 2ème épisode n’est pas le même que le tien, qui a découvert la série avec le 1. Je reste marqué de mes premières heures sur le 2. Calmes, posées, avec beaucoup d’échanges, beaucoup de personnages qu’on découvre au fil des heures ou qu’on retrouve (Bah oui, Garrus, moi je le connaissais pas encore :slight_smile: ), la découverte d’Omega, encore une fois de l’exploration en semi ouvert, encore des échanges, et puis cette BO !!!..Bref ca prenait le temps de poser le truc et ca j’ai adoré !!! Alors oui, après, yavait de la bagarre mais elle était la pour nous dérouiller et donner du rythme à l’aventure. Dans le 3, j’ai souvent eu l’impression que yavait de la bagarre pour de la bagarre.

Je n’en fais pas une daube pour autant hein attention, restons clairs :slight_smile:
Mais le 2 a été une claque pour moi, le premier je l’ai trouvé top car il répondait à quelques interrogations que je me posais (bien que je m’y sois fais chier de temps à autre) et le 3 était un espèce rollercoaster agréable qui manquait un peu de gout, je trouve.

Voilou :wink:

1 J'aime

oui, tu as sans doute raison, je manque cruellement d’objectivité avec Gamekult depuis quelque temps …

Ah mais clairement. Et encore une fois c’est on ne peut plus logique au vu de l’histoire.

Franchement en pleine guerre interstellaire contre une race de machines supérieurement intelligentes ça m’aurait carrément cassé l’immersion de pouvoir me balader peinard sur 25000 planètes à la recherche de colliers anciens ou d’autres babioles.

Je ne dis pas qu’avoir quelques planètes à explorer n’aurait pas été cool mais je peux comprendre leur logique.

A la rigueur je reprocherais surtout à Mass Effect 3 d’être amputé de contenu indispensable à mes yeux pour être proposé en DLC.

Je pense notamment au prothéen (surgi des cendres), au Leviathan et à Citadelle qui devraient clairement faire partie du jeu de base.

C’est clair que la possibilité d’explorer les mondes avec la navette du 2 ça aurait été carrément top. :heart_eyes:

Je savais pas que t’avais commencé avec le deux.:wink: Mais je comprends ton sentiment car l’intro du 2 est quand même clairement super bien foutue.

Même si bien évidemment je place celle du 1 loin au dessus. :heart_eyes:

Ton impression du 3 ne me gêne pas mais après je reviens sur ma première partie de réponse. T’es en face de machines intelligentes qui veulent t’éradiquer. Forcément t’es pas là pour parler mais pour sauver tes miches donc je trouve la débauche d’action et de combats logique.

1 J'aime

Comme je le dis plus haut. Effectivement, le 3 marque la fin d’un affrontement, d’une histoire et il est logique qu’il faille proposer quelque chose de plus axé sur des combats, nombreux, épiques et qui amèneront un terme à toute la tension accumulée dans les 2 premiers.

Mais c’est pas ce qui m’a le plus fasciné chez ME…Voila tout :grin:

J’ai ni cité Activision, ni King, ils sont à dissocié, bien qu’il ne fasse partie du même groupe.

J’ai cité Blizzard comme studio, car il ne dépendent pas d’un quelconque éditeur, vue que Blizzard n’a de compte à rendre qu’a blizzard, et que la ou Ubisoft n’aurais pas hésité à publier la catastrophe du projet Titan, Blizzard n’a eu aucun état d’âme à annuler le projet malgré les années de développement qu’il a coûté.

Je pourrais m’avancer sur la qualité des jeux qu’ils produisent, et l’absence d’équivalent en terme de qualité et de suivie sur le long terme, ou d’équilibrage sur des jeux compétitif, mais on sortirais du topic initiale.

Il ne suffit pas que le studio soit indépendant pour produire de bon jeux, mais le fait qu’il n’ai pas d’éditeur sur le dos pour leur rappeler constamment qu’il doivent faire du pognon pour rémunérer leurs actionnaires, et que cela laisse plus de liberté au studio de se lancer dans des titres/idées novateurs et de ce fait, risqué.

C’est le jeu des 7 erreurs ?

@Vernam: Désolé, le troll était trop tentant quand tu mets sur le même plan un CCP qui cultive son jardin avec ses 500 developpeurs et un Blizzard dix fois plus gros qui forme désormais avec Activision et King, la 3e société de jeux vidéos au monde derrière Tencent et Sony. (classement Newzoo sur les revenus 2016). :slight_smile:

Après, @carlopits et @Goku82 en remettent une couche, mais rassure-toi, j’ai bien compris que tu parlais d’indépendance créative, comme j’ai bien compris que pour toi “studio” = “gentils développeurs” et “editeur” = “méchant financiers en costard”, et ce quelque soit la réalité structurelle… En revanche, ce que je n’ai pas compris, c’est si ça vaut le coup de discuter ou si de toute façon ces étiquettes sont trop pratiques à coller comme bon te semble pour que ça vaille le coup.

La réalité, c’est que l’indépendance créative découle purement et simplement de l’indépendance financière, que tu sois un petit studio, un gros studio ou autre. Personne ne va faire chier Blizzard ou Rockstar, parce que c’est des planches à billet ambulantes (leur succès est mérité et a été acquis en sortant uniquement des jeux de grande qualité, on est d’accord là-dessus). Un studio indépendant sans stabilité financière va morfler (cf. Crytek) ou va être contraint de faire de l’alimentaire entre deux oeuvres plus personnelles (cf. Platinum Games): ce n’est pas parce que tu n’as pas d’éditeur sur le dos que tu es moins soumis à des contraintes de rentabilité, au contraire.

Développeur, éditeur et distributeur, ce sont des fonctions qui peuvent s’agencer très différemment, pas des étiquettes de valeur.

Mouais…Ubisoft ne dépend pas d’un quelconque éditeur et n’a de compte à rendre qu’à Ubisoft, et ils n’auraient probabement pas publié la catastrophe du projet Titan puisque rien n’indique qu’il y avait quoi que ce soit de publiable au final malgré les personnes de talent sur le projet. Au même titre qu’Ubisoft n’a eu aucun état d’âme à annuler Rainbow Six Patriots plus de trois ans après son annonce et plein d’autres exemples plus ou moins publics.

Tu as tout à fait le droit de ne pas aimer Ubisoft, les jeux publiés par Ubisoft ou d’être super déçu de la qualité de Wildlands mais ça n’interdit pas de montrer un minimum d’honnêteté dans la critique…

Avec les besoins croissants de la next-gen, au plus fort du développemen d’un jeu AAA comme un Assassin’s Creed, tu peux monter à 500-700 personnes bossant sur le jeu. Le plus haut que j’ai vu cité dans les interviews je crois, c’est Rockstar qui monte à plus de 1000 personnes sur un jeu comme GTAV, en mode #YOLO. Ils mettent tous leurs oeufs dans un même panier (et ça marche).

Pouvoir faire appel à des ressources réparties dans plusieurs studio est essentiel parce que sur le cours des 5 ans de développement d’un jeu, tu vas passer de 50 personnes à 500 personnes avant de redescendre. Ce qui demande le plus de ressources, de loin, ce sont les graphismes.

Du coup, le studio lead peut recevoir l’aide de studios satellites, soit sur:

  • de la création d’assets graphiques (ex. bâtiments, zones…)
  • des modes de jeu (un studio prendra en charge les modes multijoueurs par exemple)
  • des éléments de "gameplay dits “exotiques” comme la course de calèches ou les navires dans AC, etc.

Mais ça n’empêche pas que l’essentiel du développement reste du côté de l’équipe principale, et que le succès (ou pas) va beaucoup dépendre de cette équipe (producer, lead designer, game director, creative director, lead tech, lead writer., etc.) et que c’est tout sauf négligeable. En gros, ce n’est pas que ce que vous dites est faux, mais le studio lead reste essentiel, presqu’autant que si tu files le jeu à des studios totalement différents (comme pour COD).

C’est un point sur lequel je suis d’accord avec @Vernam pour le coup: confier le projet à un studio inexpérimenté (même s’il est constitué en partie de vétérans de Bioware et de l’industrie) me semble un pari un peu risqué. J’ai aussi lu 250 devs sur le projet dont 125 à Bioware Montreal, et 40 millions de $ de budget, et si ces chiffres sont justes ça ne me paraît honnêtement pas énorme pour un jeu de la carrure d’un Mass Effect, que les devs voulaient en plus amener vers de l’open world.

Je corrige parce que je me suis résigné à passer pour un gros con pinailleur dans ce topic particulièrement, mais Army of Two a été développé par EA Montreal il me semble. Tout à fait voisins de Bioware Montreal, mais pas la même équipe.

Bioware Montreal a été initialement créé avec à sa tête le Lead Producer de Mass Effect 1 et 2, une trentaine de devs de Bioware Edmonton et une trentaine de devs issues du vivier de Montreal. Ils ont effectivement bossé assez exclusivement sur du Mass Effect en tant que studio support avant Mass Effect Andromeda.

L’article que tu cites est plutôt intéressant je trouve parce qu’on lit bien entre les lignes que Bioware Montreal a vu un peu trop gros en termes d’ambitions sur ce titre pour un jeune studio.

6 J'aimes

Voila, la c’est kiffant !

@Vernam, ne prends rien de mal hein :wink: On discute, on se chamaille un peu, on se troll gentiment, tout cela reste ici très habituel et bon esprit :wink: (En tout cas, en ce qui concerne les personnes engagées dans cet échange :slight_smile: )

Oui parce que moi j’ai beaucoup de mal à vous saquer tous autant que vous êtes.

De toute façon, je comprends rien à ce que dit @SmileyB

3 J'aimes

Ah parce que tu t’étais restreint à ce topic ? J’avais pas l’impression pourtant. :grin:

Ah non moi je suis un enculé mais je l’assume. :grin:

Tu as raison, j’ai corrigé pour plus de clarté.

:_kidmad:

Magnifique :smile:

Sinon j’approche de la fin de Mass Effect à nouveau. J’ai fait les deux dlc, quasiment toutes les quêtes annexes et là j’en suis à l’avant dernier lieu de l’histoire.

Mon porte-étendard avec fusil à pompe de spectre X et armure colossus X fait un carnage. J’en suis même à sortir du mako pour aller fighter les colosses geth et les dévoreurs à pied pour le fun.

Je ne prend rien de mal, j’aime beaucoup ces échanges de points de vues, même si nos avis diverge, c’est toujours bon de prendre celui des autres :slight_smile:
Je m’excuse si j’ai eu l’air sur la défensive dans ma réponse, ou si parfois mon écriture semble agressive, ce n’est ni le but ni le cas, et tant que l’échange reste polie, courtois et que rien de personnel n’entre en ligne de compte, je serais toujours ouvert au remarque/réponse :wink:

Alors, pour continuer le débat donc :stuck_out_tongue:

J’ai pas voulue m’étendre sur le sujet, on reste sur le topic Mass effect et c’est presque un débat qui mériterais un topic pour lui seul ^^

Alors oui et non, effectivement j’ai présenté les choses d’un point de vue manichéen, ce qui n’est pas la réalité, mais j’ai vue beaucoup trop souvent ce genre de cas de figure se présenter, ou la pression de l’editeur ou des - grands méchants - actionnaires et si forte, que cela pousse les développeur à sortir un jeux incomplet, ou baclé, effectivement Wildlands m’a laissé sur cette impression, mais c’est ni le premier, ni le dernier, je pense même qu’on peut appeler ça l’effet Metal Gear Solid :’(

Tout à fait d’accord, en revanche quand des éditeurs comme Ubisoft et EA finance un studio, on est en droit d’attendre un jeux de qualité, car ils ont financièrement les moyens, et qu’il cherche juste à faire des économies, dans un domaine ou la rentabilité et les retours sur investissement sont (souvent) scandaleux.

Hum …

En fait Ubisoft à sutout des compte à rendre à Vivendi :confused:

J’allais dire que j’ai rien qu’on Ubisoft, mais à relfexion faite si.
Il engrange des montant astronomique sur leurs sorties, il se paient la tête des joueurs en vendant du rêve (The Division) pour sortir un downgrader à mort, et perdre 99% de ses joueurs 3 mois passé la sortie.

Récement Wildlands, en réalité ne m’a pas déçu, ce serais malhonnête de ma part de cracher de cette façon sur le jeux, alors que j’ai aprécié en grande partie sont contenue. Certes il a défaut, mais ce qui me déçoit le plus, c’est le manque d’honnêteté de la part d’Ubisoft, d’annoncer des session de d’alpha/beta/beta, à seulement quelques semaine de la sortie et de ne corriger aucun bug rapporter, d’ignorer sa communauté et au final de présenter les choses comme ça : “Tu viens de claquer 60€ dans un jeux bien bugé et baclé ? Rien à foutre, merci pour les 60€ reviens dans 6mois si on vend assez de DLC”

Et c’est ça qui m’attriste le plus, nous ne somme plus dans une période ou on fait du jeux vidéo parce qu’on est passionné, qu’on a des idées etc. Mais on investit dans des studio de développement, on leur fait prendre un minimum de risque, et on maximise la rentabilité.

Quand je vois the Witcher 3, et la politique commercial de CD Projekt RED, ou encore CCP, je me dit que tout espoir n’est pas perdu, mais c’est de plus en plus des minorité, d’autant que Blizzard ou encore Rockstar nous montre que si on fait confiance à un studio, et qu’on ne lésine pas sur les moyens, rentabilité et qualité de jeux sont associé.

A l’inverse d’un Assasin Creed ou d’un call of duty dira ton :grin:

Comme tu dit, si ces chiffres sont exactes, ça me donne envie de hurler.

Mass effect 3, 12 jours plus tard :