Votre TOP 3 JV 2018


#1

image

Copains !

Chaque année, nous partageons nos expériences JV les plus marquantes !

Je vous invite donc à partager cette année vos 3 plus belles aventures avec votre console ou PC sur des jeux sortis en 2018, bien évidemment ! (La toute fin 2017 peut aussi être concernée)

Et en parallèle, vous pouvez aussi publier LE jeu qui vous a le plus déçu cette année !

Let’s Go !

Oui, ce texte est un copié collé de l’année dernière, mais j’ai changé l’image ^^


#2

1- Detroit Become Human
Enfin un jeu de David Cage bien écrit, avec des embranchements bien pensés et des arcs narratifs maîtrisés. Pour l’histoire vécue et le plaisir intense ressenti au fil du jeu, c’est mon jeu de l’année. Seul le message qu’il transmet est un peu mièvre, entre enfoncements de portes ouvertes et clichés dont il est dur de se débarrasser. Ca n’aura pas remis mon expérience en cause.

image

2 - Battlefield V
Voila un jeu auquel je peux jouer souvent, et mon avis n’a pas changé, c’est un BF à mi chemin entre BF3 et B4, faisant fi des errances de son aîné en terme de gunplay et de lourdeur. C’est l’un des jeux auquel je joue le plus ,avec un plaisir inaltérable. DiCE avait osé toucher au TTK, ce qui a rendu le jeu complètement pété. Moins d’une semaine après, ils sont revenus sur leur décision, ouf.

3 - Red Dead Redemption 2
Je le mets en 3 car je ne l’ai pas fini et honnêtement, je n’ai pas le temps d’y jouer. Il faut minimum 2h pour pouvoir en profiter un peu et c’est un luxe que je n’ai plus. Néanmoins, à chaque fois que je parviens à y plonger, en sortir est chiant. Donc il se doit d’être dans mes jeux de l’année. On verra ce que donne la fin de l’aventure plus tard.

FLOPS DE L’ANNÉE :

AC Odyssey
Si Origins aura réussi à me séduire sur la durée, Odyssey tombe à l’eau. C’était trop pour moi !
Les modifications dans les inventaires ne m’ont pas plu (armes avec avantages à durée limitée, multiplication des percs,…), Monde vraiment trop grand, phases en mer que je n’aime pas, arc narratif qui se perd dans cette multitude de choses à faire…Le jeu est vraiment trop fourre tout. Pas mal fait, mais l’univers me plaisait bien plus dans Origins, qui donnait une folle envie d’aller découvrir l’Egypte la ou Odyssey ne m’a pas donné cette envie.

PES 2019 / FIFA 19
Si PES est une éternelle promesse qui ne parvient jamais à proposer un produit accompli, FIFA est une immense mine d’or avec laquelle on fait de la merde. Grosse déception cette année pour les 2 franchises. Cependant, je ne parviens à prendre du plaisir qu’avec FIFA, modifiable en profondeur pour profiter d’un mode carrière plaisant et immersif. PES n’a rien pour lui, si ce n’est un postulat de départ au niveau du sport qu’il représente, très honorable mais qui ne donne aucune envie d’y plonger, entre bugs et modes de jeux d’un autre temps.


#3

Pour cette année 2018, j’ai acheté trois jeux en dehors du jeu de foot annuel. Le top 3 est fait, sans forcer et sans chercher.

En 1, red dead. Même si mon temps de jeu est faible et que je n’ai vu que 20% du jeu, il est suffisamment prenant lors de mes courtes sessions pour le déclarer premier haut la main. Les équipes de rockstar m’epatent à chaque session, le jeu fourmille de petites sucreries.

En 2, detroit become human. Je n’ai pas encore glissé une fois le jeu dans la console mais j’ai une confiance aveugle en David Cage et ses équipes qui m’ont systématiquement plongé dans l’aventure proposée.

En 3, spidey. Premier jeu de super hero sur j’achète depuis Batman sur NES. Un soir de mauvaise manipulation en club, je l’avais installé en attendant les copains. Pis c’est tout.
Le peu que j’ai vu tourner sur les écrans m’a séduit. J’ai spoile ici et là via les vidéos partagées par traz, ce qui confirme mon achat. Reste à glisser la galette dans la console et partir tisser.


#4

Donc dans ton top3, ya un jeu auquel tu n’as pas joué ?


(LuchoGonze du cul) #5

Alors moi vu que je suis pauvre, je fais un top jeux avec des jeux qui sont pas de cette année dedans.

  1. PES 2019/ NBA 2k19

Malgré tous leurs défauts, notamment un goût partagé pour les usines à gaz en terme de création de parties en ligne, je garde le côté positif de leurs gameplay respectifs et ça reste les jeux auxquels je joue le plus. 2k a eu la bonne idée d’alléger son mode carrière avec moins de cinématique et une histoire facilement oubliable.

  1. Keep talking and nobody explodes / Overcooked / Mini Metro / Isaac

Les petits jeux qui ont jonché mes soirées et mes nuits, surtout sur la première partie de l’année. Les deux premiers vraiment cool en coop, les deux autres, idéaux quand on veut s’aérer la tête en douceur.

  1. Stomie Manager 2018

Une grande découverte pour moi, ça a changé ma vie. Pas toujours bien pensé en terme de gameplay, ça reste malgré tout une bonne alternative provisoire à l’anus. A voir sur la durée, je pense qu’on s’en lasse vite et j’ai de toute façon prévu de le revendre fin-janvier. Disponible en format poche pour les plus impatients.


#6

Deux jeux auxquels je n’ai pas joué, même :rofl:
Les années passées j’achetais un seul jeu. C’est la première année où je peux poster un top 3, m’enlève pas mon kif mayrde :grin:


#7

T’es un fou :joy:


(Kobe) #8

1/ God Of War 4 : J’ai adoré platiner ce jeu. Le nouveau tournant pris par la saga est intéressant et j’ai hâte des épisodes à venir pour suivre l’histoire de Kratos et surtout son fils

2/ Detroit : Surprise totale. Je ne comptais pas acheter ce jeu, j’ai essayé la démo et je suis parti à fond dedans.

3/ Red Dead 2 : Il aurait du trôner à la première place. Sauf que, si le jeu est magnifique et que je peux vite avoir du mal à décrocher, quand je m’arrête il n’a pas ce gout de “reviens-y” que peux avoir GTA V. Le online que j’attendais tant ne m’a pas tant passionné, même si rien n’est définitif

Mentions très bien : DB Fighter Z (moi qui suis pas fan de ce genre de jeux de baston, je kiffe), Spiderman (j’ai eu du mal à partir dedans, au final je l’ai platiné et ponce les DLC (pourris))

Mention à chier : NBA 2K19 > Jeu de fils de pute, fait par des fils de pute et joué par des fils de pute (dont moi, comme j’y joue)


(...is Goal_007 on PSN) #9

Mon top 3 est pas compliqué vu que j’ai acheté que 3 jeux cette année :point_right:

  1. Red Dead Redemption Deux : Ça fait longtemps que je n’avais pas autant été “hypé” par un jeu, autant j’avais trouvé le premier assez répétitif et barbant dans les trajets sans fin, autant ici je me ballade sans cesse, m’émerveille, contemple, quit a reléguer les missions en second plan, une sorte d’explorateur du 19ème sur un bourrin à 4 pattes. La richesse de ce jeu est tout bonnement exceptionnelle et me fait oublier les quelques défauts du jeu.

  2. PES Deux mille dix-neuf : J’ai retrouvé du plaisir à jouer à un jeu de foot devenu plus exigeant qu’un FIFA, sombrant de + en + dans le sensationnalisme footbalistique, que ce soit en FUMA ou en FUTO.
    Après de nombreuses sodomies j’ai décider d’ouvrir mon coeur et plus mon cul…, ça a porté ses fruits cette année, conquis par PES, hormis le réseau et ses filtres dignes des meilleurs développeurs de Papouasie Nouvelle Guinée des années 90.

  3. Battlefield Cinq : Je l’ai mis en 3ème place, mais il aurait très bien pu être en 4ème. Sauf que j’ai acheté que 3 jeux… Alors j’irai pas jusqu’à dire que c’est un mauvais jeu, j’ai pris du plaisir à jouer avec des potes, mais bon bon je trouve les innovations réduites à une peau de chagrin, ça stagne trop à mon goût, je pense de + en + que c’est un modification de skin sur une licence même si c’est réducteur.

Bisous :kissing_heart:


(Le Tortionnaire de Communauté) #10

Pour ma part, l’année 2018 a été plutôt satisfaisante en terme de plaisir videoludique.

Un temps de jeu éparpillé de part et d’autre. Occasionnellement pendant une bonne heure et demi juste après avoir récupéré mes héritiers à l’école, ou pendant une veille de congé, voir même/surtout lors d’un week-end sans ma grande et douce brune (ou burne, lorsque je suis seul).

Mon TOP 3 sera d’autant plus difficile à aller chercher, car j’ai ajouté à ma collection 2 nouvelles consoles de salon. La belle Nintendo Switch (c’était pour les gosses mais nique zeubi…), puis la bête qu’on nommera Xbox One X.

Afin d’y voir plus clair et de ne pas fausser mon verdict final, j’étale de ce pas mes passe-temps/achats 2018, toutes plateformes confondus.

  • Dragon Ball FighterZ (PS4 Pro)
  • Far Cry 5 (PC)
  • Final Fantasy XV Windows Edition (PC)
  • PES 2019 (PS4 Pro)
  • Shadow of the Tomb Raider (PC)
  • SoulCalibur VI (PC)
  • FIFA 19 (Xbox X)
  • A Way Out (PC)
  • Shadows of the Tomb Raider (PC)
  • Red Dead Redemption II (Xbox X)
  • Forza Horizon 4 (Xbox X)
  • Super Smash Bros. Ultimate (Switch)
  • Assassin’s Creed Odyssey (Xbox X)

J’y ajoute le contenu sortie en 2018 (certains déjà achetés, mais faute de temps) que j’aimerais tâter pour 2019.

  • Spider Man (PS4 Pro)
  • God of War (PS4 Pro)
  • Mega Man 11 (Switch)
  • Battlefield V (PC)
  • Football Manager 2019 (PC)

3 - SUPER SMASH BROS. ULTIMATE (Switch)

  • Tu prends une grosse spatule Bandai Namco et tu mélanges sans huile d’olive toutes les étoiles du jeu vidéo made in Nintendo, Sega, Capcom, Square Enix, Konami et j’en passe ! Pour un final explosif ou tu fini par accoucher du bébé le plus fourni (en terme de roster et non de poils) de la licence nipponne.

  • A dire vrai, je n’ai jamais vraiment expérimenté les anciens opus et pourtant j’ai l’impression d’y avoir joué toute ma vie ! La faute aux icones de notre enfance (et de mes mioches) qui n’hésitent pas à s’envoyer des fions (je parle des icônes) à travers plus de 70 arènes (ou 170, je sais plus trop) les plus fantastiques aux plus surprenantes. Qui n’a jamais voulu faire un tête à tête contre ce lâche de Ganondorf sur les pleines d’Hyrule, accompagné d’une mélodie jouée à l’Ocarina. Rien de révolutionnaire mais une recette qui fonctionne depuis 1999, à l’époque sur la jolie Nintendo 64.

  • Mais détrompez vous ! Le divertissement peut paraitre bourrin à première vue mais une fois manette en main, place au contre-pied. Chaque personnage possède ses propres caractéristiques. Normal pour un jeu de combat me diriez-vous ? Bah ferme bien ta gueule, parce qu’en fait non. Malgré un assortiment 9 jambons en terme de personnages jouables (75 + bonus), la liste est d’un éclectisme bluffant. Du jeu court, du long, du rapide, du lent, au sol, en l’air. Des arènes favorables à certains, d’autres handicapantes, des pièges, des items, des modes de jeu online et offline, du 1v1 au 4v4, un mode aventure, un mode entrainement, des handicaps ajustables (à la manière d’un Mortal Kombat), des skins modifiables, des combats aléatoires.

Bref, c’est un sacré chahut lorsque que l’on joue en famille à 4vs4 (cpu). Du Nintendo tout craché. Au top !

2 - Shadow of The Tomb Raider (PC)

  • Pour le coup ce n’est pas vraiment une surprise d’apercevoir la londonienne dans mon TOP 3 de l’année. Elle me fait grave triquer et je n’ai pas vraiment l’air juste lorsque j’exprime mon jugement sur l’étendue de la dernière sortie. J’ai forcement adoré cet épisode vu mon test (Shadow of the Tomb Raider : Le Test), mais une touche de modernité (monde ouvert) accompagné d’un nouveau système de jeu raviverait d’avantage la flamme. Et puis, j’ai l’intime conviction que la franchise peut encore fournir du plaisir aux fans (et aux autres ?). Bon nombre de licences ont dû changer leur fusil d’épaule afin de relancer la machine. Alors faite moi rêver bande de cochons ! Je ne tiendrais pas dans l’obscur buisson de DLC laissés à disposition dans mon carquois.

J’attends une étincelle, une annonce… insignifiante soit elle.

1 - Red Dead Redemption II (Xbox One X)

  • Je ne sais même pas par où commencer… Mise à part le fait que j’ai fini le jeu il y a tout juste 3 jours et que ma vie videoludique a régressé de 4 siècles. Un jeu ou la production a commencée en 2011 pour une sortie sur console en octobre 2018, le tout pour que je finisse la galette en 2 mois… taquine bien ta sœur ! Le pire dans tout ça c’est que j’ai pris mon temps comme jamais. Chaque recoin du jeu a été fouillé avec une délicatesse jamais vu dans le monde de la friandise. Une ou deux missions principales par session (pas plus), du lancer de machette pour pas finir/juter trop vite, de la chasse aux moutons histoire de fêter l’Aïd au moins 8 ou 9 fois entre les missions annexes, tous les trucs légendaires, voir même les slips jaunes or des différents gangs. En soit la durée de vie est scandaleuse et pourtant j’en veux encore… wallah je suis grave triste sa mère lipopette.

  • Le premier épisode me laisse un souvenir immortel et pourtant j’appréhendais inexplicablement la suite. J’ai adoré l’épopée de John Marston mais le changement de héros m’avait laissé légèrement indécis et pourtant il n’en était rien. Tout s’est passé comme sur des roulettes. Au galop sur mon 100% arabe j’ai dépecé la gigantesque map au couteau suisse et franchement ? C’est de loin le plus beau jeu console que j’ai pu expérimenter. Les décors sont criants de vérités, les effets d’ombres et de lumières taquinent la rétine, l’étendue des plaines, la variété des environnements, le climat. C’est de loin le plus beau et le plus magique des mondes ouverts de l’univers du monde du jeu vidéo de la galaxie, c’est un truc de dingue cousin. La 4K, 30fps glisse toute seule grâce à une optimisation parfaite et pourtant mes yeux sont réglés depuis peu en mode 60 fps à cause de ma période PC, mais que nenni, Rockstar s’en tamponne le capuchon, c’est sur Xbox One X et ça en jette sec !

  • C’est donc à 200% un jeu qui marquera ma vie de gamer, et Dieu sait que ces perles sont d’une rareté absolue. J’ajoute donc sans pression aucune, Red Dead Redemption I & II aux côtés d’un Final Fantasy VII, Metal Gear Solid 1 ou autre Resident Evil 1. Pour ma part il y aura un avant et un après RDR II pour tous les jeux en monde ouvert. J’ai jamais été aussi dégouté de terminer un jeu. Mon créneau « 16h30 – 18h00 » recherche pitoyablement un suppléant de taille. J’ai testé Assassin’s Creed Odyssey… et vous savez quoi ? C’est de la daube pour chaton albinos. Le coté lourd d’un Batman (magnifiquement retranscrit dans RDR II) amplifie le coté réaliste des mouvements du joueur et ôte le coté pantin désarticulé. Bon ok, dans un Assassin’s Creed l’idéal est de contrôler un individu vif et spontané mais sur le coup j’ai l’impression de contrôler un ragondin en plein virage à la poursuite de sa vie… je ne parle même pas des passages à cheval… ces animations de PS2… les différents chemins que parcours l’animal n’ont aucun impact sur sa course, le cheval sursaute et saccade à chaque changement de terrain, m’enfin bref… j’y ai joué que 2h… c’est l’après RDR II qui se manifeste, rien de grave. Je vais continuer et insister sur ce nouveau monde ouvert qui est ACO et prendre mes cachets, car je suis persuadé qu’il y a du bon, et l’univers me plait énormément. Je vais devoir jouer autrement via une approche différente peut être ? Le temps me le dira.

Rockstar Games, ou comment te donner envie de re-jouer à un jeu sortie en 2010 sur Xbox 360. Los Bastardos !

4 - FIFA 19 - PES 2019 (Xbox One X, PS4 Pro).

  • Une mention spéciale liée à mes simulations préférées qui m’ont littéralement fait abandonner le jeu solo sur les jeux footballistiques, pour laisser place à 100% au jeu en ligne. D’un côté FIFA 19 pour jouer en mode Club avec mes amis IRL ou le préférable du jeu se trouve à l’extérieur du rectangle vert. Puis de l’autre côté PES 2019 pour jouer en Teamplay (un mode pas présent dans le jeu, mais fabricable à l’extérieur) avec mes amis IRL et Wapien ou le meilleur du jeu se trouve caché dans des menus carrés et troubles, remplis d’impasses et de filtre inexistant, avant d’arriver sur un terrain vert ou tu fais des trucs sexy mais seulement si t’as fait un passage dans un menu caché aussi, pour modifier une configuration pas très clair à base de curseur pas si curseur que ça. Heureusement que c’est avec les copains, et ça change tous les jeux online du monde !

Bref, le football IRL c’est la base de toute vie normalement constituée.

Bonne année à tous ceux que j’aime, vous allez tous vous reconnaitre mes p’tits amoureux. Et pour le reste ? Allez-vous faire enculer !

:wink: :soccer: :hearts: :video_game:


(PSN : Jer_58) #11

3 -
header

Amoureux du ballon rond, j’ai jamais fais une année sans avoir un jeu de football, donc c’était clair que cette année KONAMI annonçait du lourd en terme de gameplay, et je n’ai pas été déçu.

Malgré tout ses défauts encore nombreux, je trouve que la série à beaucoup évolué et je retrouve le plaisir d’enchainer les matches en online comme en local face à un pote sans jamais vouloir m’arrêter.

Je ne parles pas du jeu vs IA qui est dégueulasse et je pense que c’est la mort des jeux de foot vs CPU depuis un moment, donc je ne lance même plus de match vs CPU.
Le fait d’avoir un réseau qui nous permet de jouer en FUMA en 2v2, 3v3 ou encore en teamplay jusqu’a 10vs10 c’est plaisant et ça cache le contenu très faible du jeu.

Ce qui m’importe c’est sur le terrain, et c’est le meilleur PES depuis des lustres.

2 -

Vous croyez que j’ai honte ? mais alors pas du tout !

Quel retour en enfance incroyable avec ce jeu, j’ai tellement aimé me replonger dans cette série qu’est POKEMON avec les anciens de mon enfance, tout les vieux noms que je capturais sur gameboy à l’époque dans ma chambre en loosdé quand je ne pouvais pas voir la deuxième mi-temps du match du dimanche soir :smirk:

J’ai adoré cette remastérisation sur Switch, très réussie, et j’attends le prochain plus “rpg” prévu fin 2019 :blush:

1 -

Le numéro 1 tant attendu n’as pas déçu en tout cas pour le solo, extraordinaire, on est l’acteur d’un film, on peut réaliser tellement de choses, la profondeur du jeu est sans limite et les gunfights sont exceptionnels.

Que dire des personnages, leur jeu, leur caractère qui joue sur le scénario, bref encore du très très lourd de la part de Rockstar.

Je suis par contre déçu par le online que je trouve sans grand interet, hormis le fait d’avoir de l’argent pour acheter dans le catalogue et se faire tuer par tout les guignols qui trainent sur la map…
J’attendais la possibilité de faire un vrai gang d’amis qui ne bouge pas avec lequel on peut aller faire toutes sortes de missions ou braquages… peut être que ça viendra ?


Mention spécial à Spiderman qui aurait pu intégrer mon Top 3, très bon jeu, histoire magnifique, graphisme magnifique et gameplay très plaisant, j’ai adoré.

Et aussi, GOW que je viens de prendre pour 26€ sur le psn (dispo jusqu’au 05/01), franchement un chef d’oeuvre aussi, ce sont deux jeux à ne pas louper franchement !