Démo NBA Live 18

Ayant fait un peu le tour de cette démo je me suis dit, pourquoi ne pas donner mon avis comme ça vite fait ?

Donc, que nous propose cette démo ?
Le contenu est assez conséquent, on sent que EA veut regagner du terrain sur 2K, car on nous propose plusieurs modes intéressants.

D’abord le mode « L’élu » ou « The one » en anglais. Equivalent du mode carrière il nous permet de créer notre joueur (poste, taille, poids, faciès…) et surtout à l’aide de l’application NBA Live Companion sur son téléphone, de scanner notre visage qui sera ensuite modélisé directement sur notre joueur créé. Le résultat est plus que correct sans être extraordinaire.
Ce mode retrace l’histoire de 2 amis joueurs de basketball aux talents plus que prometteurs, l’un n’a pas été retenu à la Draft NBA et l’autre, en l’occurrence nous, revient doucement d’une grave blessure au genou.
Il faudra donc effectuer notre retour en commençant par les terrains de rue jusqu’à la Draft NBA, le reste se fera sur la version complète du jeu, faut pas pousser non plus.
Nous avons droit entre chaque match à des scènes entre 2 commentateurs sportifs (à savoir Stephen A. Smith et Max Kellerman de l’émission ESPN First Take) débattant de nos 2 amis, de clips d’introduction présentant les terrains et salles mythiques que nous allons fouler. (Harlem, Seattle, Los Angeles…)
On peut également, lors d’échanges de texto avec notre compère ou agent, choisir notre réponse parmi plusieurs, pour gagner des points ou de la « hype » qui nous permettront ensuite de débloquer des événements, des aptitudes ou d’ouvrir des boites d’accessoires dans la boutique du jeu.
Un côté jeu de rôle assez spécial pour un jeu de sport mais pas déplaisant.
Les statistiques de notre personnage peuvent être augmentées bien sûr au fil des matchs via la distribution de points gagnés auparavant, mais l’on peut également équiper des aptitudes, sortes de boost ou traits particuliers pour notre avatar qui permettront d’orienter notre jeu dans le sens choisi. (passe, tir, interception…)

Le second mode proposé est un Game 7 des Finals NBA entre Golden State et Cleveland. (match qui n’a pas eu lieu en vérité mais pour le suspens du match c’est compréhensible)
C’est ici qu’on pourra se rendre compte concrètement de la modélisation et de l’animation des stars, les graphismes sont superbes mais restent un cran en dessous de NBA 2K et les mouvements s’enchainent avec fluidité même si quelques couacs subsistent.
L’ambiance sonore de la salle est correcte mais mériterait d’être améliorée, les cris de la foule ne sont pas assez naturels, normaux ou très fort, il n’y a pas de véritable « vie ».
A noter que les commentaires sont absents de la démo.
Le match est suivi d’une remise rapide du trophée et d’un compte rendu vidéo assez sympa du match, meilleur joueur, meilleures actions…

Et enfin le dernier mode, match street en ligne.
Mode qui permet d’apprécier les défauts et qualités de jouabilité du soft.
L’idée générale des joueurs en ligne de ce mode est de ne jamais lâcher la balle et de foncer droit vers le panier.
Une bonne jouabilité en défense permettrait d’empêcher ce genre d’action de se répéter mais lorsque l’on contrôle le défenseur face à l’adversaire on se retrouve comme une biche mise en joue par un chasseur dans un couloir sans issue, on sait que l’on va se faire fumer. On a beau faire face au dribbleur fou, anticiper ses déplacements correctement, indiqué par une flèche verte à gauche ou à droite si l’on a couvert le bon côté, ce n’est que retarder l’échéance.
Bizarrement, ou peut-être ceci explique cela, les contres semblent grandement facilités.
On retrouve un peu ce problème dans le match NBA de la démo, même s’il est moins présent car l’IA est plus respectueuse du beau jeu.

En attaque par contre, une fois le ballon en mains (sur tous les modes) c’est plutôt plaisant.
Une jauge verticale type jeu de golf s’affiche lorsque l’on tente le tir et à nous de relâcher lorsque le curseur arrive le plus près du sommet de la jauge. Un cercle jaune autour du joueur au sol indique que l’on tente un tir un peu compliqué et un cercle vert un tir dans un fauteuil, la marge d’erreur s’adapte en conséquence. Une fois habitué, le système n’est pas désagréable.
Le système de passe (un bouton pour une passe normale, un pour passe lobée et un pour passe avec rebond) permet de bien distribuer, faire tourner pour créer de beaux décalages.
Le jeu ne pardonne pas les passes trop longues ou téléphonées qui sont interceptées par l’adversaire.
Les feintes et dribbles ne sortent pas facilement et ne permettent pas forcément de passer l’adversaire d’emblée.

Bref, parce que c’est un pavé de 3 tonnes immonde, la démo est très sympa surtout le mode carrière qui donne envie de voir la suite en NBA. L’ habillage général est très pro et la bande sonore des menus envoie du lourd. Mais dommage que la masse du corps en défense ne soit pas plus présente pour bloquer les percées adverses, cela enlèverait le côté un poil arcade du jeu.
Mais ça annonce un bon jeu de basketball.

Je monterais une petite vidéo mix d’actions dans les prochains jours.

1 J'aime

Le gameplay du jeu et certaines animations toutes faites c’est juste pas possible… Il y a quelques Points positifs bien sûr mais c’est encore loin de 2k…

Dans 3 4 ans si EA bosse tout ça ils pourraient créer une grosse surprise surtout s’ils font le mode club pro am avec des serveurs qui tiennent la route…

2k a intérêt à faire mieux que cette régression depuis le 15 sinon le duel sera rude…

1 J'aime

https://youtu.be/TWf_boMIlLs