PES : Mode Master League - Stories, conseils, perles


#869

Je suis en train de voir pour passer les 2 MDF (en off) en MR un peut plus monté.
Et les 2 ATT/SA/ML en AI G/D ou SA (en def).

Ces réglages sont la pour ajouter un peut de densité dans l’axe à la récupération.


#870

AMADOR et WEGHORST supervisés par Bordeaux

le jeune attaquant est suivi avec intérêt par Lille et Bordeaux. Selon les informations de Mercato365 , Amador a été supervisé par des recruteurs du LOSC et des Girondins de Bordeaux.
Originaire du Panama, Amador pourrait débarquer en L1 à l’âge de seulement 19 ans. Passé par la plupart des équipes de jeunes, le jeune attaquant a tapé dans l’oeil de plusieurs recruteurs. Ses aptitudes offensives restent à travailler mais il présente déjà des caractéristiques séduisantes et un réel potentiel.

L’attaquant batave Wout WEGHORST est dans le viseur du manager des Bordelais, qui l’a supervisé par deux fois cette saison.
On sait que Bordeaux, en difficulté actuellement, dispose d’une enveloppe pour le recrutement hivernal et cherche plusieurs joueurs d’expérience. Ses qualités physiques et son jeu de tête pourraient offrir de nouvelles solutions à Carrat. Selon l’Equipe, Bordeaux préparerait une offre de 8M€.


#871

C’est spécial…J’ai voulu marquer les esprits, être rude mais pas au point de leur en faire perdre le sommeil. Cela reste du foot avec une équipe en construction. Nous avons eu la chance de participer à cette campagne. Nous avons affronté des adversaires à la hauteur et qui ont fièrement défendues leurs points.
Je ne peux pas parler pour les autres, mais, personnellement, je vous avoue que j’ai pensé…à mon président. Il a parié Jouer l’Europa, cela aurait vraiment été quelque chose de grand. Le genre d’expérience qu’on ne vit peut-être qu’une fois dans sa vie. Après, c’est vrai que cette formation bordelaise était certainement moins forte mentalement.
Beaucoup de choses vont apparemment changer. L’équipe a connu de nombreux départs, dont celui de l’entraîneur. J’ai donc changé le système : huit nouveaux joueurs pourraient débarquer sur l’année, c’est un énorme changement. Il nous faudra du temps.
Quand cela se passe ainsi, il est normal d’avoir besoin d’un peu de temps pour trouver les automatismes et les différents réglages.
On peut donc espérer faire mieux, surtout compte tenu des qualités déjà aperçues par intermittence. Le plus important est de réussir à former une équipe. En règle générale, je considère qu’il faut douze à dix-huit mois pour y arriver.


(Old-Spencer) #872

Des débuts difficile pour les Hammers !

Après une International Cup mitigée (1 victoire contre Milan et 2 défaites contre Copenhague et Lyon), le club Londonien n’a pas encore trouvé les filets après son nul (0-0) contre Everton et sa courte défaite (0-1) contre les Cityzens.


#873

Il n’y a pas que Dortmund, ça pue un peu :frowning: Et merci @AnthoEsport pour la réponse :sunglasses:


#874

Merci pour le temps accordé à notre radio Kryptou et à bientôt. Nous ne manquerons pas de vous réinterroger dans quelques semaines en espérant que vos attentes envers vos joueurs soient comblées.


#875

Top ce retour sur la formation fluide ! Merci !
Je comprends juste pas ce passage :

"Si tu joue en possession, tes joueurs changes de formation uniquement à la perte de balle.
Donc la formation change peut et tes joueurs de changes pas de positions toute les 5 sec.

A contrario, si tu joue en contre, ta position reste la même, mais change uniquement a la récupération."

Dans tous les cas la formation évolue selon si t’as le ballon ou pas, non ?
Quand tu perds la balle c’est que ton adversaire la récupère et quand tu la récup c’est que l’adversaire la perd… :thinking:
En quoi configurer POSSESSION ou CONTRE ATTAQUE change qqchose ?


#876

Effectivement pas très clair.
Je veux dire par là que si tu perd et récupère la balle régulièrement.
Les joueurs devrons régulièrement ce replacer. Et donc il ce fatiguerons plus vite.
Mais cette formation est faites pour récupérer la balle assez rapidement.
Ce qui diminue le temps de replacement et donc les course de replacement.

Jpar ailleurs j’ai effectué des changements en def draxler vas sur l’aile droite, mbappe en sa.
En off 2sa que sont Neymar et draxler. Mbappe en ac


#877

OK je comprends mieux, donc choisir POSSESSION ou CONTRE ATT dans son style de jeu n’a pas d’influence sur sa formation fluide. Le tout est de réussir un truc cohérent qui fatigue pas trop ses ouailles !

Je viens de faire ma formation fluide là, ça donne ça :


C parti pour tester tout ça !!


#878

La formation au coup d’envoi n’a pas changé par contre c le mm 442 posté la derniere fois. Mais je me suis dit que ca changeait rien. C juste?


#879

Oui cette formation ( coup d’envoi ) n’est que la feuille de match.


#880

Bon ba tout se passe bien plutôt pas mal pour l’instant !! Victoire 4-2 contre Naples puis match nul 3-3 chez l’Inter. La formation fluide permet aux joueurs d’assumer pleinement leurs rôles en phase défensive/offensive et la transition entre les 2 phases est ultra jouissive. Ca ouvre aussi pas mal d’espaces car les mecs doivent vite se projeter ou se replacer, mais encore une fois, c’est vraiment kiffant. Ya une vraie implication, les choses ne sont plus faites à moitié


#881

Merci @Romalix !!!


#882

De rien mec.


#883

Ligue 1 - J13 : Bordeaux au point mort

Les Girondins de Bordeaux et le Stade Malherbe se séparent sur un score nul et vierge (0-0). Deux actes au cours desquels les deux camps se sont procurés des opportunités à l’image de cette frappe en pivot de l’avant-centre De Préville repoussée par le gardien (19’) ou des deux tirs de Ronny Rodelin ; tout d’abord sur une frappe des vingt mètres relâché en corner (10e) puis sur une demi-volée à l’entrée de la surface de réparation légèrement trop croisée (22e).
La deuxième mi-temps est nettement plus défavorable pour les Girondins. les Caennais mettent le pied sur le ballon et dominent totalement leurs adversaires. Sans se procurer davantage d’occasions. Il faut attendre la 70e minute pour voir la première situation chaude, sur une reprise de Kamano au point de penalty qui passe à côté. À la 83e minute, l’attaquant de pointe caennais fait frémir les supporters bordelais en envoyant une belle frappe des dix-huit mètres sortie impeccablement par le portier bordelais.

Ligue 1 - J14 : Enfin, une victoire !

Bordeaux n’a pas tremblé ce Mercredi pour se maintenir en dehors de la zone de relégation. Les Girondins ont écarté une équipe guingampaise qui avait sans doute laissé passer sa chance dès la première mi-temps. Toujours bon à prendre dans une période où le doute subsiste au sein de l’effectif.
Il n’aura fallu que dix minutes pour faire exploser la défense. Une remise aveugle et parfaite de Lerager pour Kamano qui ajuste son plat du pied (0-1, 10e). adversaires réagissent aussitôt face à un Bordeaux qui a le tort de reculer. Les Girondins remettent ensuite le pied sur le ballon et il faut une parade du portier pour empêcher De Préville de faire le break (37e).
Bordeaux s’en remet aux contres et sur l’un deux, Kalu va provoquer et obtenir un penalty, transformé par de Préville qui ouvre son compteur personnel et permet aux Girondins de faire le break (2-0, 64e).

Si Kamano a marqué, si Kalu a été intenable et a reçu l’ovation du public, Lukas Lerager a également sorti un match remarquable. Le Danois a comme d’habitude été précieux dans le combat. Il a aussi été celui qui a fait le lien entre un milieu très défensif et l’attaque girondine. Sa passe décisive pour l’ouverture du score de Kamano était un modèle du genre.

Malgré la victoire, les problèmes demeurent. Bordeaux cherche toujours un attaquant de pointe alors que le mercato hivernal s’ouvre dans quelques semaines. Avant la rencontre, les Ultramarines ont organisé un rassemblement. Objectif : rappeler leur inquiétudes sur le projet. Devant une centaine de leurs membres, les responsables ont rappelé qu’ils suivent de très près les dossiers prioritaires de Carrat, dont les résultats restent encore bien trop faibles à leurs yeux. La folle année Bordelaise est loin d’être terminée !


#884

Ligue 1 - J15 : Bordeaux en PLS à Louis II

Piégés à l’heure de jeu et à nouveau inefficaces offensivement, les Bordelais encaissent une énième défaite et s’enfoncent dans le ventre mou !
Cette fois, les Girondins sont dans le dur. Trois jours après le réveil face à Guingamp, ils ont encaissé ce mercredi un nouveau revers à domicile face à Monaco (2-0) : les hommes de Carrat traversent une série de matches éprouvants psychologiquement.
Carrat et son staff voulaient hausser le niveau d’agressivité et la densité défensive.
Un objectif atteint durant une heure : volontiers bas lors des périodes de possession adverse, ses hommes ont fermé les espaces et ont été mis hors de position une seule fois.
A l’inverse, les Girondins, se projetant vite à la récupération, n’auront pas su profiter des espaces créés en contre: la faute à des dernières passes mal ajustées et à un manque de présence dans la surface , à de la maladresse (Kamano dévissant en bonne position à la 33e) et au gardien monégasque s’interposant main opposée sur une frappe enroulée de De Préville (43e). Ils l’ont payé cher.

Repartis plus haut après la pause, Otavio et ses coéquipiers se sont fait piéger alors que la rencontre tombait dans un faux-rythme. Devançant kalu sur une relance, Jorge a centré dans une défense non replacée permettant à Falcao – oublié par la défense bordelaise -, d’ouvrir le score (1–0, 67e). Le break va arriver comme à la parade, juste après le changement tactique opéré par Carrat : Rony Lopes, repiquant depuis le flanc, slalome dans une défense attentiste et voit sa frappe écrasée passer entre les jambes du portier adverse (2–0, 75e).
Les Bordelais, assommés, ne réagiront pas.

Ligue 1 - J16 : Bordeaux dompte difficilement Nantes !

Grâce à un but de Kamano en début de partie et plusieurs arrêts de leur dernier rempart les Girondins ont battu les Natais ce mercredi soir au Matmut Atlantique (1–0).
défaits une semaine auparavant à Louis II, les Bordelais ont su rebondir face à une belle équipe de Nantes, qui a confirmé en première période soir que sa 5e place n’était pas usurpée. Avec réalisme, solidité et un excellent gardien, Bordeaux s’est imposé 1–0.

Ligue 1 - J17 : Belle opération ce mercredi soir pour Bordeaux !

Les Bordelais n’ont pas attendu très longtemps pour ouvrir le score. La pointe profitait d’un beau travail de Kalu pour reprendre un centre devant le but d’un plat du pied droit (1-0, 6e). Malgré cette entame parfaite pour Bordeaux, il fallait tout de même un excellent portier dans le but puisque le gardien bordelais sortait trois arrêts importants dans la premiere demi-heure. Derrière, le RCS a assiégé le camp bordelais, mais les Girondins ont tenu jusqu’à la pause.

Bordeaux jouait plus haut en seconde période et gênait des strasbourgeois de moins en moins menaçants au fil des minutes. Les hommes en blanc n’avaient plus vraiment d’inspiration pour inquiéter des Girondins sereins depuis la reprise.


#885

à la veille du match contre Sainté et l’ouverture du mercato hivernal…

3 choses à savoir sur l’attaquant Wout Weghorst alors que Bordeaux envisage de passer à l’attaque

1. C’est un géant

Weghorst ferait presque ressembler tous les défenseurs du championnat à des nains s’il devait faire le saut sur le sol français, car il mesure 1m97, ce qui signifie probablement qu’il est impérial dans les airs, sans avoir besoin de sauter.
Il offrirait à Bordeaux une dimension différente dans le tiers offensif, s’ils ressentent le besoin de centrer dans la surface.

2. C’est un buteur

Le dernier mandat passé en Eredivisie, alors âgé de 25 ans, il aura marqué 18 buts et offert cinq assists à ses coéquipiers, faisant de lui un homme prolifique sur le terrain, notamment dans la surface.
Sa tête serait vraisemblablement l’arme de choix, bien que Weghorst possède également un toucher habile avec les deux pieds, et qu’il est étonnamment mobile, ce qui signifie qu’il est plus qu’une grande tige facile à gérer pour les défenseurs au marquage. L’attaquant complet et idéal pour les Bordelais ?

3. Il est d’un standard international (ou pas)

Certes, Weghorst n’est pas encore parvenu à un niveau international pour les Pays-Bas, mais il a déjà revêtu un shirt «Oranje» auparavant dans sa carrière, pour la sélection nationale U21.
Il a réussi à marquer lors de sa seule sortie avec les moins de 21 ans, cela montre bien qu’il peut tirer parti des occasions qui lui sont présentées et qu’un nouveau départ avec un défi renouvelé pour les Bordelais pourrait lui donner l’opportunité de gagner ses galons de A.


#886

Pour une fois que Monaco gagne :frowning:

d’ailleurs c’est quoi le classement de ta partie en france ?


#887

Ne parlons pas des sujets qui fâchent. À moins qu’un de tes journalistes décide de me faire parler en conférence de presse à l’issue du match contre sainté :kissing_heart:


#888

Je vais en parler à mes collègues journalistes autour de moi, si ils sont motivés, ils se peut qu’il posent certaines questions qui fâchent :kissing_heart: